Star Trek: The Animated Series
The Animated Adventures of Gene Roddenberry's Star Trek
Paramount Home Entertainment / CBS DVD

Réalisateur: Hal Sutherland
Année: 1973-1975
Classification: G
Durée: 526 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD51, Mono), Espagnol (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol, Portugais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
26 novembre 2006

"The Animated Adventures of Gene Roddenberry's Star Trek", mieux connus sous le nom "Star Trek: The Animated Series", était la seule série de Star Trek que je n'avais jamais vue de par son indisponibilité (disponible seulement en laserdiscs depuis 1997). Depuis plusieurs années, Paramount nous annonce sa sortie (depuis un encart dans les coffrets de Deep Space Nine si ma mémoire est bonne) sans que nous puissions la savourer. À temps pour la fin de l'année et les bas de Noël, commémorant le 40e anniversaire de la franchise, Paramount/CBS nous offre les 22 uniques épisodes de la série dans un beau boîtier plastique très kitch, remémorant les années 60.

Proposant la continuité des voyages de l'Enterprise (où la série originale nous avait laissé) dans un univers dessiné à la He-Man and the Masters of the Universe sans les contraintes du monde réel, nous nous laissons surprendre par des histoires écrites par entre autres D.C. Fontana, Larry Niven, David Gerrold et même Walter Koenig (le premier acteur Trek à écrire pour la franchise). Diffusée le samedi matin en 1973-1974 et considérée à l'époque comme une série pour enfants (comme sa série source), Roddenberry l'a traitée intelligemment, sans abrutir le spectateur, même que nous pouvons oublier quelques fois que c'est du dessin animé.

Dans ce magnifique coffret, les épisodes sont chapitrés à merveille, nous permettant de sauter le générique pour passer aux meilleurs moments, soit les épisodes eux-mêmes. Tout y passe, que ce soit l'attraction vers une étoile de masse négative par un extra-terrestre sans forme, une entité mangeuse de planètes, un "triangle des Bermudes" spatial, un équipage lilliputien, des sirènes, des pièges romuliens, une planète aquatique, des boîtes qui arrêtent le temps (concept vraiment intéressant), un zoo lactrans, des pirates d'Orion, un Enterprise blagueur, une peste soi-disant causée par McCoy et même un clone de Spock géant et Lucifer en personne. L'équipage participera même à arrêter un guerre religieuse. Il y a aussi des histoires qui sont une suite à des épisodes diffusés dans la série originale, dont un épisode avec le Guardian of Forever où Spock va sauver un jeune Spock dans le passé, un retour à la planète d'amusement de l'épisode original "Shore Leave", Harry Mudd et sa potion d'amour et évidemment un épisode avec Cyrano Jones et ses tribbles! Voici la liste de épisodes retrouvés sur ce DVD:

Il va de soi que comme toutes les séries dessinées de l'époque, il y a beaucoup de séquences recyclées d'épisode en épisodes, mais quelques-unes sont plus flagrantes que les autres (comme certaines séquences de communication avec les Klingons et les oiseaux allochtones qui attaquent et probablement le passage de vaisseaux spatiaux). Généralement, la qualité des animations surprend, alors que la majorité des plans d'arrière-scènes sont complètement animés (des lumières clignotent partout). Il est aussi à noter que ce sont les acteurs originaux qui doublent leur propre voix dans la série. William Shatner, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, James Doohan et Majel Barrett avaient été engagés officiellement, mais grâce aux bons mots de Nimoy sur la diversité culturelle du 23e siècle, Nichelle Nichols et George Takei ont été ajouté aux voix. Seul Walter Koenig ne fut pas engagé pour des questions budgétaires. Reste que même si nous retrouvons les mêmes acteurs, les personnages interprétés n'ont pas toujours la même passion alors que les lignes semblent avoir été enregistrées séparément (alors que l'on affirme le contraire partout).

La plupart des suppléments de ce joli coffret résident sur le dernier disque de l'ensemble, mais nous retrouvons sur les autres disques des pistes de commentaires (sur "More Tribbles, More Troubles" et "Bem"avec le scénariste David Gerrold ainsi que sur "How Sharper Than a Serpent's Tooth" avec le scénariste David Wise), des pistes de commentaires textuels écrits par Michael et Denise Okuda (sur "Yesteryear", "The Eye of the Beholder" et "The Counter-Clock Incident") ainsi que des scénarimages (uniquement sur l'épisode "The Infinite Vulcan"). Sur le dernier disque, la revuette "Drawn to the Final Frontier: The Making of Star Trek: The Animated Series" résume très bien ce que la série devait faire, c'est à dire de garder Star Trek en vie. Avec la participation de gens tels que le producteur Lou Scheimer, le réalisateur Hal Sutherland, D.C. Fontana, quelques autres scénaristes qui se félicitent les uns les autres, nous apprenons quelques éléments nouveaux de ce qui s'est passé en arrière-scène de cette série, sa création et sa diffusion. Il est rigolo d'avoir ajouté à cette revuette des extraits de la série qui soulignent ce que les gens disaient! Le montage "What's the Star Trek Connection?" tente de nous montrer les liens entre les séries et ce qui a été vu dans la série animé. Cela aurait été bien plus intéressant si la recherche avait été plus profonde. On dirait que ce supplément a été fait à la va-vite. Il en va de même pour le texte "Show History" qui est moins long que ma revue de la série ci-dessus! Le coffret orangé comprend aussi un livret avec le synopsis des épisodes et un texte à propos du statut de "canon" (série de règles applicables aux autres éléments d'un tout) de la série animée.

La série animée est la frontière finale de ce qui devait paraître sur DVD, une chance de voir des "nouveaux" épisodes que la plupart des plus jeunes fans n'avaient jamais vus. Est-ce que la série est bonne ou est-ce que je suis vraiment en manque de ma franchise préférée? Est-ce que je vous l'ai dit? Le coffret est cool!


Cotes

Film9
Présentation9
Suppléments5
Vidéo7
Audio6