24 [Blu-ray]
Season 8: The Complete Final Season
20th Century Fox Home Entertainment

Créateurs: Robert Cochran, Joel Surnow
Année: 2010
Classification: 14A
Durée: 1056 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (BD-50)
Code barres (CUP): 024543690948

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
15 janvier 2011

Pour sa huitième et ultime saison (quoique des pourparlers soient en cours entre Kiefer Sutherland et les producteurs pour le tournage d'un film basé sur le format et les personnages), la série "24" a décidé de garder le cap et de mourir tranquillement de sa belle mort au lieu de se lancer dans une tentative de réanimation d'une émission qui battait de l'aile depuis quelques saisons.

Au grand plaisir de ses admirateurs donc et face aux haussements d'épaules de ses détracteurs, la huitième saison des aventures de Jack Bauer reprend la formule habituelle le temps de vingt-quatre épisodes remplis d'adrénaline, d'explosions, de méchants terroristes musulmans et autres clichés. Les scénarios sont toujours aussi improbables, les ficelles ressemblant plutôt à des câbles d'acier, les valeurs véhiculées toujours aussi conservatrices et ethnocentristes et les personnages stéréotypés et superficiels. Mais comme le format est efficace , l'action bien amenée et tout un chacun en totale maîtrise de ses tâches, la dernière saison frappe encore assez fort pour nous laisser essoufflés après chaque "heure".

Cette fois-ci Jack Bauer (Kiefer Sutherland) tente d'aller s'établir en Californie avec sa fille, son mari et leur enfant. Mais comme acheter un billet d'avion New York - Los Angeles semble être un truc assez dangereux, ce bon vieux Jack devra auparavant se battre des dizaines de fois, se faire torturer, tuer des méchants, s'extirper d'un complot pour assassiner un président d'un pays du Moyen-Orient, déjouer les plans de révolutionnaires tentant d'acheter des armes nucléaires à des Russes corrompus, survivre à l'explosion d'hélicoptère et autres trucs routiniers pour ce surhomme qui veille au grain des intérêts purs de l'Amérique.

Si vous connaissez déjà la série, vous ne serez pas dépaysés par cette dernière saison. Les ingrédients sont les mêmes et le chef connaît la recette par cœur. Si par contre vous débarquez fraîchement dans la vie de Jack Bauer ou si vous y revenez après quelques saisons d'absence, vous serez un peu surpris du côté un peu ridicule et bédéesque du tout. Les situations sont exagérées à outrance, les vilains ont l'air tout droit sortis de chez Marvel, chaque minute de la vie de l'agent secret est à 100% improbable et sa propension à redresser les torts et à survivre à tous les affronts physiques ou moraux est incroyable. Mais si vous pouvez décrocher de la vraie réalité quelques heures et vous plonger dans cette fausse vérité, vous serez certainement captivés pour une huitième et dernière fois.

La qualité d'image et de son du film est excellente. Malgré l'ensemble de couleurs assez sombres et l'apparence visuelle classique, une belle chaleur des tons et une profondeur du détail donnent de l'ampleur à l'image. Les contours sont d'une précision rarement égalée. La bande son est aussi excellente avec ses divers ajouts d'effets sonores la rendant très vivante ... et explosive! Les plages de fréquences sont aussi bien reproduites, permettant de bien appuyer les ambiances de chaque séquence.

En suppléments, on retrouve des scènes retranchées et des versions allongées de certains épisodes, une revuette sur les décors du CTU, une sur l'arrestation de Chloe et une autre sur les effets visuels utilisés pour recréer New York en imagerie par ordinateur.


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments7
Vidéo9
Audio9