Adam-12
Season One
Universal Studios Home Video

Réalisateur: Jack Webb
Année: 1968
Classification: 14A
Durée: 547 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
21 août 2005

"Adam-12" est une autre série de Jack Webb qui fait suite à son populaire Dragnet 1967. Ayant fait la revue de ce dernier, je me disais pourquoi pas continuer avec ses autres séries qui arrivent de plus en plus nombreuses sur DVD. Après plus de sept heures de sergent Friday et d'officier Gannon, vous comprendrez que j'avais certaines attentes négatives et positives envers "Adam-12" (sans même l'avoir vu). En résumé, j'ai été agréablement surpris, mais cependant avec modération, quoique j'ai rapidement passé au travers des deux DVD qui composent ce coffret.

Cette série, alors que Dragnet mettait en vedette des détectives habillés en civil, nous fait découvrir le travail de deux policiers en uniformes sur la route dans leur voiture "A-12" (de là le nom de la série), soit Peter Joseph 'Pete' Malloy (Martin Milner), un officier vétéran qui a perdu son ancien partenaire durant son service, et James A. 'Jim' Reed (Kent McCord), la jeune recrue sortie tout droit de l'école de la police. Leurs débuts sont un peu raides alors que Malloy ne fait pas du tout confiance à Reed, mais rapidement il sera déterminé à garder son élève en vie. Tout comme Dragnet, "Adam-12" base ses histoires sur le vrai travail accompli au département de la police de Los Angeles, en plus d'être tourné avec des équipements authentiques du badge à la voiture en passant par la station de police. Les procédures policières respectent également celles qui étaient en place à l'époque. Ne sursautez pas lorsque vous allez voir des choses qui sont maintenant politiquement incorrectes.

À part les procédures policières et les enquêtes, Dragnet ne pouvait offrir que quelques lignes avec un sourire en coin, souvent données par l'officier Gannon ou par un témoin interviewé. C'est ce qui fait toute une différence avec la série "Adam-12" dans laquelle nous pouvons suivre les conversations entre nos deux policiers qui parlent de leur vie à l'extérieur du boulot. Que ce soit à la cafétéria du poste ou encore durant leurs longs moments de patrouille, Malloy et Reed ont beaucoup à échanger. Reed a beaucoup d'inquiétude quant à son travail de policier, qu'il fait pourtant assez bien, et son partenaire a beaucoup de problèmes avec sa vie amoureuse (ou le manque de) que Reed tente de régler.

Durant la première saison, Malloy et Reed ont affaire à bien des cas souvent sérieux, mais quelques fois cocasses. Comment ne pas rire devant quelques chicanes de couple, les infractions de la route de certains conducteurs, la recherche d'une voiture volée qui contient un boa constructeur sur le siège arrière, la riche héritière qui tombe en amour avec Malloy après qu'il lui ait donné une contravention et un vol de gazon! Il y a les cas plus sérieux d'enfants victimes des narcotiques que leur mère a laissé traîner, des gens suicidaires (jeunes et vieux), une noyade, un tireur embusqué de 16 ans et d'un enfant négligé par ses parents et laissé à lui-même. Nous avons aussi dans ce coffret un épisode où la police est à la recherche d'une voiture volée contenant les cadeaux de Noël d'une famille pauvre. Ce qui me fâchait dans quelques épisodes, c'est que les cas ne sont pas tous réglés à la fin de l'épisode, comme dans la vraie vie. Par exemple, ils sont à la recherche d'un voleur de télévisions couleur durant tout un épisode, mais l'épisode se termine sans arrestation et nous n'en entendons plus jamais parler. Il y a aussi les dossiers qui sont tournés aux détectives desquels même les officiers n'ont pas de nouvelles, un fait dont l'officier Reed se plaint durant tout un épisode.

L'image de cette série n'est pas parfaite. Il y a un mélange occasionnel de pâles lignes verticales, de série de petits ronds noirs dans le bas de l'écran, de petits points noirs et blancs et autres, tous venant de la source. Leur visibilité est assez réduite et ne dérange pas au visionnement, elles sont assez faciles à oublier et c'est tout de même un problème que nous pouvons nous attendre avec le visionnement d'une série qui a quand même plus de 35 ans. Le son, alors qu'il est généralement très bien, contient quelques petits problèmes momentanés de vibration, comme si la bande de film était coincée dans un projecteur. Il y a cependant qu'un seul endroit que cela m'a vraiment dérangé. Est-ce que je vous surprends en vous disant que Universal a encore une fois décidé de sauter les suppléments dans ce coffret TV?

Cette série a duré sept ans de 1968 à 1975, et durant cette période l'officier Reed est devenu une des meilleures recrues de la police de LA pour éventuellement devenir un officier avec tous ses avantages et ses responsabilités. Mais cela est réservé pour un prochain coffret! À quand?!


Cotes

Film8
Présentation5
Suppléments-
Vidéo6
Audio6