The Adventures of Pete & Pete
Season One
Paramount Home Entertainment

Créateurs: Will McRobb, Chris Viscardi
Année: 1993
Classification: G
Durée: 294 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 8
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
10 octobre 2005

Les programmes pour la jeunesse nous apportent parfois des surprises qui nous demandent un certain délai d'adaptation. En tout cas, pour un public plus ancien, c'est le cas. Peut-être que les adolescents réagissent différemment. En 1993, la chaîne jeunesse américaine Nickelodeon débutait la diffusion de la série "The Adventures of Pete and Pete". C'est le coffret de la première saison que je vais critiquer aujourd'hui. À noter que la deuxième saison sera disponible dès le mois de novembre 2005.

La petite ville américaine de Wellsville pourrait ressembler à toutes les villes tranquilles de n'importe quel pays, finalement. Mais il y a des éléments étranges et même à la limite du réel qui s'y passent. À commencer par la famille Wrigley où les deux enfants, deux garçons, portent le même prénom: Pete. Il y a ensuite leur mère, Joyce (Judy Grafe), qui possède une plaque de métal dans la tête, ce qui lui permet de capter différentes sortes de programmes radio. Sans oublier Petunia, le nom que "petit" Pete (Danny Tamberelli) a donné au tatouage d'une danseuse qu'il a sur son bras gauche. Et dans la ville, on peut parfois voir Artie, le super héros local (en fait, l'homme le plus fort du monde, comme il aime se le dire), dans son costume moulant. Et dans ce monde où tout semble surréaliste, chacun vit à son rythme, le tout raconté par le "grand" Pete (Michael Maronna), un ado roux (comme son petit frère) qui semble bien s'accommoder de cet environnement pour le moins particulier. En effet, le principe de la narration donne un ton différent à la série. De plus, parfois, Pete s'adresse directement à nous lors de ses récits. Cela amplifie le côté intime de l'histoire, comme si nous nous immiscions dans les secrets de la famille Wrigley. Chaque intrigue est perçue comme une grande aventure, d'où le nom de la série, même si, au final, il n'y a rien de bien extraordinaire dans l'affaire. Mais cela, il ne faut pas le dire à Pete ou à Pete.

Avant d'être une série régulière (dont on a produit environ 40 épisodes "saisonniers" et plusieurs hors saison), "The Adventures of Pete and Pete" a d'abord été de petites capsules de quelques minutes au début des années 90. Puis, devant le succès, il a été produit cinq épisodes "spéciaux" qui ont été diffusés entre 1991 et 1993. Finalement, en décembre 1993, la première saison prenait l'antenne. Deux autres saisons seront alors produites.

Le coffret que nous propose donc Paramount, en association avec Nickelodeon, renferme donc sur deux disques, les huit épisodes de la première saison ainsi que quatre épisodes "bonus", qui sont en fait quatre des cinq "spéciaux" qui ont été produits avant les saisons régulières. C'est pour cette raison que les personnages de Pete et Pete semblent un peu plus jeunes. Voici la liste des épisodes:

L'origine télévisuelle se fait bien entendu ressentir dans la qualité des images que nous retrouvons dans ce coffret. Sans être mauvaise, l'image est parfois remplie de petits fourmillements et de grain. Les couleurs sont par contre assez naturelles dans la plupart des épisodes, et redonnent bien l'ambiance feuillue du voisinage où vivent les Wrigley. La piste sonore anglaise est parfaitement compréhensible et parfois quelques effets stéréo se font entendre. Les pages de menu sont statiques.

Les suppléments comprennent principalement les épisodes bonus dont j'ai déjà fait mention plus haut, ainsi que des pistes de commentaires sur trois épisodes par les créateurs Will McRobb et Chris Viscardi ainsi que la réalisatrice Katherine Dieckmann. Ces pistes, qui ont été faites récemment, nous en apprennent encore plus sur la série, avec de nombreuses anecdotes de tournage ainsi que des informations techniques intéressantes. Je dirais même que parfois, il y en a un peu trop, les trois protagonistes y allant de tout bord dans leur récit. On trouve aussi deux courts métrages qui sont plus des clips promotionnels que de réels courts: "The Burping Room" et "Mom's Plate". Enfin, il y a un segment consacré au groupe musical Polaris, que l'on voit et entend au début de chaque épisode. Dans ce segment, aussi très promotionnel, on peut y entendre en entier la chanson thème et aussi des extraits de leur album.

Une découverte très particulière que je n'ai ni détestée, ni adorée. Comme je l'ai dit, il faut un moment d'adaptation avant de se laisser embarquer. La structure même du concept déstabilise un peu. Une fois le tout assimilé, c'est avec un petit plaisir qu'on accepte d'écouter Pete (le grand) nous raconter sa drôle de vie. Certainement une des meilleures trouvailles dans les programmes jeunesse des quinze dernières années.


Cotes

Film7
Présentation2
Suppléments7
Vidéo6
Audio6