Airwolf
Season One
Universal Studios Home Video

Créateur: Donald P. Bellisario
Année: 1984-1985
Classification: PG
Durée: 592 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD20)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (DVD-14)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
25 mai 2005

Au début des années 80, les États-Unis ont des ennemis différents d'aujourd'hui. La guerre en Iran est finie, mais il reste encore des relents d'hostilités avec la Russie et la Libye de Kadhafi se montre toute particulièrement active. La série "Airwolf" a suscité un élan de passion pour les hélicoptères. Il faut dire qu'en 1984, deux séries se partagent ce privilège: "Airwolf" et la série dérivée du film du même nom, sorti en 1983, Blue Thunder. Si ce dernier limite son rayon d'action au-dessus de la grande métropole qu'est Los Angeles, pour combattre le crime urbain, "Airwolf" s'attaque à des ennemis un peu plus coriaces et surtout internationaux. Pourtant, les deux appareils possèdent des "pouvoirs" impossibles sur ce type d'appareil, que ce soit le vol silencieux pour le "Tonnerre de feu" ou les réacteurs de vol supersonique du "Airwolf". Pourtant, ce dernier gagnera une bataille de principe sur son rival, qui est en fait un ensemble de gadgets haut de gamme pour enquêtes spécialisées. L'hélicoptère de la "FIRM", qui était plus un engin de guerre et de combat, resta à l'antenne durant trois ans (ou 56 épisodes) contre seulement 11 pour son homologue urbain.

J'entends déjà la foule des amateurs venir démentir mes propos. Et pour une bonne raison.; la série ne s'est pas réellement arrêtée après 56 épisodes. En effet, après que CBS eut décidé d'en arrêter la production, en 1986, les droits ont été repris par une autre compagnie qui a continué le tournage. Mais, pour des raisons de budget, cette "quatrième" saison est loin de valoir les trois premières. Tout d'abord, les héros meurent ou disparaissent dès le premier épisode (mais seul Jan-Michael Vincent y participera réellement) pour laisser le champ libre à une toute nouvelle équipe. Cette nouvelle production ne durera qu'un an. Mais occupons-nous plutôt de la première saison que Universal nous propose de découvrir avec ce coffret qui renferme les douze premiers épisodes, diffusés sur CBS entre janvier et avril 1984.

Airwolf, un hélicoptère secret développé par une division secrète de la CIA, The Firm, est sur le point de se montrer au grand jour en effectuant une spectaculaire démonstration devant le gouverneur de l'état. Mais son pilote et créateur, le Docteur Moffet (David Hemmings) en a décidé autrement. À la fin de la démonstration, il détruit le poste d'observation et s'enfuit en Libye y livrer l'appareil. Michael Coldsmith-Briggs (Alex Cord), le patron de la "Firm", aussi surnommé "Archangel", survit à l'attaque. Il va chercher un ancien pilote émérite de l'armée, Stringfellow Hawke (Jan Michael Vincent), aujourd'hui en train de couler des jours heureux au bord d'un lac, afin de lui confier la mission de ramener l'hélicoptère en sol américain. Hawke accepte à condition que son ami Dominic Santini (Ernest Borgnine) soit dans le coup. Mais Hawke a une revanche à prendre contre son gouvernement. Son frère, Saint-John, est resté prisonnier au Viet Nam. En réussissant à ramener Airwolf, il va en fait cacher l'appareil et s'en servir comme monnaie d'échange afin de forcer les recherches pour son frère. En attendant, il continue d'exécuter ses missions, mais sans jamais dévoiler l'endroit où il cache l'engin, au grand désarroi de l'Archange.

Le pilote, d'une durée inusitée de 98 minutes pour une diffusion de télévision, est en fait une des nombreuses versions qu'il en existe. La durée initiale étant de 85 minutes, on peut dire qu'il s'agit donc d'une des versions les plus complètes qui soient, principalement avec les scènes de torture dans le désert. Malheureusement, je n'ai pu obtenir de confirmation, outre les treize minutes supplémentaires. Les images du générique des épisodes subséquents sont pour la plupart des images prises dans le pilote.

Universal a donc réuni sur deux disques doubles face les douze épisodes de cette première saison (la seconde saison en compte 22). Les deux disques sont rangés dans deux boîtiers classiques, eux-mêmes glissés dans un fourreau de carton avec une couverture comportant des effets de relief sur le titre et des parties mates et glacées. Bizarrement, l'ouverture du fourreau est sur la gauche et non sur la droite, comme on a l'habitude de voir. L'image proposée est de qualité moyenne en général, avec de nombreux artefacts comme de la poussière ou des points blancs. Malgré tout, les images sont souvent très nettes et assez claires, sans être très saturées en couleurs. La piste sonore est parfaitement compréhensible. Les pages de menu sont statiques et muettes. Il y a un résumé de chaque épisode. Par contre, il n'y a pas de suppléments.

Le contenu de ce coffret:

Anecdotes (elles sont nombreuses): On peut remarquer que la séquence d'explosion d'un avion ennemi est toujours la même tout au long de la saison. Seule petite différence, elle est parfois montrée avec un effet miroir pour donner l'impression qu'elle est différente. De même pour la séquence de l'aigle au-dessus du lac où vit Hawke. Enfin, on ne manquera pas de remarquer le son particulier (et presque animal) qui a été rajouté au bruit en vol de Airwolf. L'épisode "Mad over Miami" est réalisé par David Hemmings, qui joue le Docteur Moffet dans le pilote. La date réelle (le samedi 3 mars) quand se réveille Hawke dans l'épisode "Echoes from the Past" est la date exacte de la première diffusion de l'épisode sur CBS (en 1984). Et finalement, il semble bien que nos deux sympathiques héros soient beaucoup plus rapides à se rendre à la cachette de Airwolf (située dans le film à la limite de l'Utah et de l'Arizona, soit plus de 800 km du chalet de Hawke) que ne le ferait le précieux hélicoptère, même en vitesse supersonique!

Pour les amateurs plus chevronnés, précisons que le modèle d'hélicoptère utilisé pour la série est un Bell 222. Il a été bien entendu modifié pour le tournage, notamment avec l'ajout d'une deuxième porte latérale et de nombreux suppléments de carrosserie qui, à la différence de son image dans la série, ralentissaient l'appareil en vol, au lieu de lui donner une vitesse supersonique. Les prises de vues intérieures (le poste de commande de Dominic par exemple) n'étaient pas réellement à l'intérieur de l'engin. À la fin de la production, l'hélicoptère a été remis en état et vendu à une compagnie allemande pour servir d'avion ambulance. Il se serait écrasé lors d'une tempête en 1991, tuant ses trois occupants.

Amateur de tout ce qui vole avec un moteur, je me rappelle de cette série et de son effet "turbo" sur ma passion aéronautique. Moins précis que je ne le suis aujourd'hui, je regardais cette série avec passion. Malheureusement, mon œil s'étant fortement aiguisé depuis, je dois bien avouer que je n'ai plus le même plaisir, surtout quand je vois les nombreuses erreurs de tournage. Mais comme voir voler un de ces engins me plaît toujours autant, je ne déteste pas complètement la série. Je suis même allé faire un tour dans la réserve de Monument Valley où Hawke cache Airwolf. D'accord, ce n'était pas que pour cela, mais c'est un des éléments de la série. Allez, j'espère quand même avec plaisir la prochaine saison.


Cotes

Film7
Présentation4
Suppléments-
Vidéo6
Audio7