American Gangster
The Complete Second Season
Paramount Home Entertainment / BET Home Entertainment

Réalisateur:
Année: 2007
Classification: 14A
Durée: 420 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Simon Bergeron
18 août 2008

Fort du succès de sa précédente saison et propulsé par le film éponyme de Ridley Scott, voici le retour de "American Gangster", cette populaire série télévisée relatant les délits et conséquences des plus prolifiques malfrats de la communauté afro-américaine de l'histoire.

Dans ce coffret sont regroupés les épisodes par criminels dont: Philly Black Mafia, Larry Hoover, Melvin Williams, les Snipers de DC, Frank Lucas, Felix Mitchell, Jeff Fort et les Blackstone Rangers, Chaz Williams, Rayful Edmonds III et finalement Kenneth "Supreme" McGriff, tous des criminels notoires dont le récit glace le sang par la cruauté, l'imagination et la montée vertigineuse au sommet de ces illustres personnages du monde où l'illégalité est la seule loi.

Bien entendu, il ne faut pas chercher une série basée sur le film American Gangster, mais Frank Lucas, premier importateur d'héroïne pure en sol américain, possède son épisode et bien que la plupart des propos aient déjà été abordés dans le film de Scott, l'entrevue avec Lucas lui-même est purement hallucinante (l'homme est sans compromis il va sans dire). Les autres émissions possèdent autant de tonus: rythmées, sans longueur, époustouflante. La série possède de bons ingrédients et les utilise pour servir son propos sans parsemer la réalité du sucre de la romance. Ici, ce qui intéresse, sont les crimes ET les conséquences, afin de montrer à une (dé)génération actuelle le sort réservé à ceux et celles tentés de croiser le fer avec la justice: certains sont encore à moisir en taule, d'autres... ne font que moisir. Tel est le prix du crime, telle est la leçon de la série. On ne s'étend malheureusement pas durant 150 minutes sur chaque personne, amis force est de constater le travail de comprimer les informations et les livrer aussi vite que possible: pari réussi, la série s'en retrouve améliorée d'un nouveau souffle plus mature, porté encore une fois par la narration de Ving Rhames. "American Gangster" est un programme dont on voit davantage les qualités que les défauts et c'est tant mieux puisqu'une sacrée dose de travail a été surmontée pour présenter les criminels sous tous leurs angles. On attend la troisième saison avec impatience.

Les suppléments sont constitués d'entrevues rallongées avec Melvin Williams, Frank Lucas et fils ainsi que Bo Baines. C'est peu, et considérant l'importance de ces personnes dans la société, il aurait été intéressant d'ajouter des commentaires, des entrevues de familles touchées de près par l'un de ces malfrats, etc. Seulement, il est déjà bien d'avoir pu nous offrir ces moments intimes partagés avec lesdits responsables que l'on peut difficilement en vouloir aux producteurs. Mieux vaut ça que rien, non? Les pages des différents menus sont fixes et muettes, reprenant souvent l'idée de la pochette sans réellement innover. Rapide, directement au but, mais aucune âme dans l'exécution. Difficile pour une série préconisant justement d'avoir une âme.

L'image est correcte, considérant certains passages usés (esthétique probablement volontaire). Composés majoritairement d'images d'archives, de journal ou d'entrevues récentes et anciennes, une correcte restauration a été appliquée. Cependant, on dénote souvent un manque dans la colorimétrie, la saturation et les teintes sombres parfois trop lumineuses. Malgré tout, le programme se visionne très bien sans perdre le train. Les dialogues et effets sonores auraient tout à fait pu bénéficier d'une amplification au 5.1, ce qui aurait sûrement aidé à la clientèle-cible à percevoir le message de la série tout en offrant une sonorité irréprochable. Seulement, nous avons le minimum requis et c'est bien dommage, car un tel programme mérite son ambiophonie.

La meilleure saison à ce jour, la jeune série aura fort à faire pour une troisième et inéluctable sortie en DVD. L'absence de tout sous-titre est une aberration puisqu'il s'agit d'un minimum que tous devraient pouvoir profiter. Amateurs de récites criminels, vrais ou faux, sachez que cette série est tout indiquée, car au-delà de l'aspect moral étiqueté par le réseau, se cachent les histoires tragiques de ceux qui croyaient autrefois faire le bien. Comme quoi l'ambiguïté du bien et du mal est un thème récurrent et souvent mieux exploité qu'on le croit.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments6
Vidéo7
Audio5