The Andy Griffith Show
The Complete Final (Eight) Season
Paramount Home Entertainment / CBS DVD

Créateur: Sheldon Leonard
Année: 1967-68
Classification: G
Durée: 733 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 5 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
17 décembre 2006

Quelle drôle d'impression en commençant le visionnement de cette huitième et dernière saison du "Andy Griffith Show"! En effet, le premier épisode, "Opie's First Love" parle du nouvel amour d'Opie (Ron Howard). Pendant un instant, lorsqu'il fait sa première entrée dans la scène (en l'occurrence, le salon de la maison familiale), j'ai cru voir un "petit" Richie Cunningham (Happy Days). Je me répète encore et encore, mais les jeunes acteurs sont vraiment ceux qui changent le plus vite, et Ron Howard en est le meilleur exemple. Pourtant, il n'apparaîtra aux côtés du "Fonz" que six ans plus tard, mais il a déjà le même visage d'un jeune homme roux.

Cette huitième saison comporte 30 épisodes qui ont été diffusés sur le réseau américain CBS entre septembre 1967 et avril 1968, et à l'instar des saisons précédentes, ils ont été diffusés en couleurs. La distribution reste identique, et outre Opie, dont nous venons de parler, il y a bien sûr le shérif Andy Taylor (Andie Griffith), Aunt Bee (Frances Bavier), Helen Crump (Aneta Corsaut), Goober Pyle (George Lindsey) et Howard Sprague (Jack Dodson). On constatera rapidement que les histoires sont à nouveau très diversifiées et que le bureau du shérif Taylor est de moins en moins le lieu principal. On verra plus souvent notre homme de loi en compagnie de Goober et Howard à discuter.

Après nous être un peu immiscés dans la vie intime d'Opie (voir plus haut), nous voyagerons jusqu'à Mexico alors qu'Aunt Bee y aura gagné un voyage, mais aussi jusqu'à Raleigh, où Andy était censé y avoir fait un voyage "d'affaires". Puis Aunt Bee sera nommée jurée dans une affaire de vol, alors que Opie et son ami Arnold joueront plusieurs tours dans la communauté de Mayberry. Que pensez-vous qu'il va se passer si Goober décide de devenir un patron ou si Andy tombait malade? Est-ce que la vie dans la ville serait encore sous de bons auspices? On assistera au retour de Barney Fife en tant qu'organisateur d'un important sommet international alors que Opie va devoir se trouver un travail pour se payer une belle guitare électrique. On dit que la vérité revient toujours nous hanter : c'est ce que découvrira Helen quand Andy fera face au passé de sa bien-aimée, et dans un tout autre esprit, Aunt Bee s'enverra en l'air en décidant de prendre des leçons de vol. Finalement, nous terminerons cette belle aventure avec l'arrivée d'un nouveau fermier, Sam Jones (Ken Berry, The Cat from Outer Space) et de son fils Mike, alors que Sam sera élu au conseil municipal. Ils seront d'ailleurs très présents dans les derniers épisodes.

CBS et Paramount nous proposent un dernier coffret de cette série toujours en parfaite harmonie avec les précédents. Les cinq disques renfermant les 30 épisodes, illustrés de sérigraphies différentes, sont rangés dans trois boîtiers simples comportant des jaquettes aux graphismes variés, autant au recto qu'au verso, avec toujours les titres, la date de diffusion et un résumé cachés sous le disque. Le tout est glissé dans un fourreau de carton de teinte jaunâtre. L'image des épisodes, au format plein écran, en couleurs, est de bonne qualité dans l'ensemble, avec parfois des zones floues et une saturation passable. Mais en général, on pourra être surpris par la bonne définition et le rendu de nombreuses scènes. La piste sonore anglaise est aussi parfaitement définie et très compréhensible. Des sous-titres pour malentendants sont disponibles. Les pages de menus sont statiques et muettes, mais différentes sur chaque disque. Il n'y a pas de suppléments.

Huitième et dernière saison? En fait, pas exactement. Si l'on se réfère exactement au titre, il s'agit bien de la dernière saison. Mais le shérif Andy Taylor (Andy Griffith) n'en arrête pas pour autant sa carrière, ni son personnage. Comme le laisse supposer le dernier épisode de ce coffret, "Mayberry R.F.D." (où R.F. D. signifie Rural Free Delivery, un acronyme utilisé par le service américain des Postes pour signaler que le courrier sera livré directement dans les maisons, et non plus en attente au bureau de poste), l'aventure continue. En pleine continuation, la nouvelle série, reprenant comme titre celui du dernier épisode Mayberry R.F.D. débutera en septembre 1968, tout de suite après la fin de la saison d'"Andy Griffith Show" et se poursuivra durant trois saisons, jusqu'en mars 1971. Andy Griffith voulant passer à autre chose, il fut décidé d'avoir un peu de changement, et c'est ce qui se passe au cours des derniers épisodes de cette saison avec l'arrivée de Sam Jones et de son fils Mike (comme une similarité avec Andy et son fils Opie). Au début de Mayberry R.F.D., Andy et Helen se marient et quittent Mayberry (sans quitter la série). Aunt Bee en sera alors un des personnages principaux, tout comme Goober Pyle. Mais toute cette histoire sera éventuellement développée si CBS et Paramount décident de nous proposer Mayberry R.F.D. en format DVD dans les prochains mois, ce qui, vu le succès d'"Andy Griffith Show", ne serait pas étonnant. Pour être plus précis, la huitième saison du "Andy Griffith Show" ne comporte que 29 épisodes. Le dernier épisode diffusé, qui porte le nom de la nouvelle série, est en fait le pilote de cette nouvelle série, et afin de faire la liaison, il a été diffusé à la fin de cette huitième saison.

On pourra regretter que la production n'ait pas souhaité rendre cette fin de saison plus douce, surtout avec la famille Taylor. En fait, et on s'en doute facilement, tout a été écrit pour faciliter la transition vers les nouvelles aventures de Sam Jones et des "survivants" de Mayberry. Nous serions presque obligés de devoir regarder le début de Mayberry R.F.D. pour vraiment avoir une vraie fin pour les Taylor et un vrai début pour le reste de la ville. C'est dommage. Nous aurions pu espérer aussi que le premier épisode de la série parallèle soit inclus en tant que supplément ici, ce qui aurait diminué la déception. Mais ceci mis à part, on garde toujours le même plaisir à suivre les aventures de cette petite ville plutôt tranquille et de ses habitants que nous voudrions pratiquement tous avoir comme voisins. Une dernière saison plutôt diversifiée, moins centrée sur le shérif Taylor et son bureau et qui nous fait voir plus de lieux. Un achat recommandé pour terminer une excellente série encore bien présente dans le cœur de nombreux téléspectateurs.


Cotes

Film8
Présentation2
Suppléments-
Vidéo7
Audio7