Babylon 5
The Complete Fourth Season
Warner Home Video

Créateur: J. Michael Straczynski
Année: 1997
Classification: PG
Durée: 996 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 6 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
29 décembre 2003

"Babylon 5" est une série chère à mes yeux, non seulement par sa qualité de scénarisation et de réalisation, mais surtout pour ma participation au développement d'un site web (maintenant défunt) de référence à propos d'une des actrices de la série, Mira Furlan (qui interprétait le rôle de l'ambassadrice Delenn). J'ai mis plus de quatre ans de ma vie dans ce site qui est mort peu de temps après la conclusion de la série. Mira Furlan est une actrice à découvrir. Originaire de Yougoslavie, peu de gens connaissaient l'existence de cette femme de théâtre, protégée du réalisateur de Babylon 5, J. Michael Straczynski. Ma mission était d'en découvrir le plus sur elle pour en informer les gens. Ce site web était presque aussi populaire que mon site actuel!

L'histoire de la série de déroule sur la station Babylon 5, une ville spatiale longue d'un peu plus de huit kilomètres, située en territoire neutre, abritant des dizaines de races extra-terrestres pour la paix, modelée sur les Nations Unies. Les humains sont au centre de la gestion de la station depuis sa mise en service en l'an 2257. Babylon 5 a été précédé par trois autres stations qui ont été sabotées et une autre qui est disparue (dont nous avons su le pourquoi durant la troisième saison). Contrairement à d'autres séries télévisées, l'arc d'histoire de "Babylon 5" était prévu dès le début pour cinq ans, avec un début, un milieu et une conclusion. Le studio de production en charge à ce moment a décidé au bout de quatre ans de terminer cela à la fin de cette saison, mais un autre studio prendra la relève pour produire une vraie cinquième saison. Je vais vous en reparler dans la critique du coffret de la prochaine saison!

Il est très difficile de sauter à la revue de la quatrième saison sans parler en détail des saisons précédentes qui forment le début de l'arc de l'histoire. Il est aussi difficile d'expliquer en quelques lignes les relations entre les Minbaris, les Centauris, les Narns et les autres races des "Non-Aligned Worlds". Alors, si vous n'avez pas la connaissance de l'univers de Babylon 5, je vous suggère de lire quelques lignes sur l'excellent site, quoique incomplet pour la cinquième saison, The Lurker's Guide to Babylon 5. Je continue donc ma revue en imaginant que vous savez de quoi je parle!

La quatrième saison, nommée "No Surrender, No Retreat" débute en l'an 2261 et est la conclusion de bien des histoires implantées durant la première partie de la série. Le premier disque du coffret (et un peu du second) porte sur la guerre contre les Shadows qui est devenue en tant que telle une guerre entre les Vorlons et les Shadows avec les humains et les autres jeunes races entre les deux. Les Vorlons veulent être des guides par la discipline et l'obéissance et les Shadows par l'évolution par la guerre et le chaos. Cette guerre est pour décider qui aura le contrôle de l'influence sur les jeunes races, mais la conclusion de cette guerre ne sera à l'avantage d'aucun de ces deux camps.

La guerre terminée n'est pas l'arrêt des problèmes de l'univers. Suite à cette guerre galactique, une guerre civile éclate sur Minbar entre la caste des guerriers et la caste religieuse. Les prophéties de mille ans de Valen (qui nous savons tous à présent est en réalité Jeffrey Sinclair (Michael O'Hare) – l'ancien commandant de Babylon 5 qui est allé dans le passé à bord de Babylon 4 – mais très peu des personnages le savent) s'arrêtent et la caste des Guerrier veut retourner aux coutumes d'avant Valen. Ce sont justement avec une de ces traditions instaurées avant Valen que Delenn sauvera son peuple de leur perte. Pendant ce temps, les Centauris se sont débarrassés de leur empereur fou et ont libéré les Narns de leur esclavage, suite à une promesse de Londo au citoyen G'Kar (Narn). Londo passera d'ambassadeur Centauri au titre de premier ministre de la république pour finir empereur à la fin de la saison. C'est le poste qu'il a toujours désiré, mais maintenant qu'il est là, le plaisir de tout avoir ce pouvoir n'y est plus.

L'équipage de Babylon 5 doit maintenant faire face aux répercutions de leur indépendance (déclarée au milieu de 2260 par le capitaine Sheridan) face au gouvernement totalitaire présent sur la Terre, mené par le président Clark. Tout d'abord, ils prennent revanche sur le réseau ISN (InterStellar News), la machine de propagande du président Clark, en affichant leurs couleurs sur une diffusion quotidienne nommée "The Voice of the Resistance" animée par nul autre que le commandeur Susan Ivanova (Claudia Christian). Les attaques de Clark sur les Babylon 5, Mars et autres colonies enragent tout le monde. Capitaine Sheridan (Bruce Boxleitner) en a assez et décide d'attaque Clark en espérant que plusieurs Terriens verront la lumière de leurs actes et décideront de se joindre à eux. De son côté, Michael Garibaldi (Jerry Doyle) a donné sa démission en tant que chef de la sécurité et a démarré sa propre entreprise de détective. Il est plus tard engagé par William Edgars, l'homme le plus riche de Mars, dans diverses missions qui mèneront à la vérité des activités de ce dernier et à la capture et l'interrogation de Sheridan par Earthforce (qui est évidemment sous la direction de Clark).

Tout s'entrecroise comme vous pouvez le constater. Après la guerre des Shadows et le prise de contrôle de la Terre, je me demande bien ce que peut nous réserver la cinquième saison dont mes souvenirs sont un peu vagues. L'épisode final de la quatrième saison était resté plus gravé dans ma mémoire que la saison qui en faisait suite de laquelle je ne me souviens de pas grand chose. Heureusement qu'elle sera disponible sur DVD dans quelques mois. En revisionnant l'épisode final de la présente saison, je trouve que celle-ci remémore beaucoup de la question du passé où les gens interprètent à leur façon et mettent en doute les écrits, un peu comme notre époque avec l'histoire de Jésus, posant la question à savoir si une seule personne peut changer le cours de l'univers. Straczynski parle beaucoup de religion dans Babylon 5 et plus jamais je ne verrai les anges (Vorlons!) du même œil!

Plusieurs relations s'affichent durant cette saison dont l'amour entre Delenn et Sheridan qui s'affirme selon les traditions terriennes et minbaris. Aussi Zack Allen (Jeff Conaway) devient l'ami que Lyta Alexander (Patricia Tallman) voulait et Marcus Cole (Jason Carter) a de plus en plus l'œil sur Ivanova, mais la guerre aura malheureusement le dessus sur cet amour! Le docteur Stephen Franklin (Richard Biggs) et la chef de la résistance martienne, Number One (la belle grande Marjorie Monaghan), ont aussi l'œil un sur l'autre. La relation de Delenn envers les trois castes qui composent Minbar devient presque magique, alors que dans le fond, elle voit son peuple pour mieux que ce qu'il est réellement.

Ce que j'aime de Babylon 5 c'est entre autres les dialogues qui sont intelligents, profonds et bien exécutés. Le tout est enveloppé avec des personnages intéressants, des décours bien détaillés et des effets visuels très techniques et bien colorés pour donner un air de réalité dans tout cet univers. La quatrième saison est forte en batailles CGI avec les tas de vaisseaux dans l'espace. Dans les saisons précédentes, il y avait presque seulement des interludes visuels en CGI et plus l'histoire avance, plus il y a des scènes entières composées par ordinateur au régal des fans! Rien de plus impressionnant que de voir un vaisseau ennemi exploser!

Les coffrets de Babylon 5 sont un bel exemple de transfert sur DVD. La qualité vidéo y est exceptionnelle en plus d'avoir le ratio de tournage, jamais diffusé, panoramique anamorphique. La seule place où j'ai trouvé un manque au détail c'est lorsque Sheridan est avec Lorien entre deux mondes et que toute l'image est rouge. Les couleurs sont vives, les noirs sont profonds (très important pour une série spatiale). Le son est bien sans être au niveau des toutes dernières productions cinématographiques. La musique de Christopher Franke (de Tangerine Dream) est très bien rendue dans toute l'ambiophonie de la piste sonore et vous fait vivre la musique, pas seulement l'entendre.

Comme suppléments, nous avons des pistes de J. Michael Straczynski et des acteurs sur quelques épisodes. Straczynski est vraiment le plus intéressant. Il parle de façon très intéressante sans faire de pause et sans être monotone. J'étais déjà habitué de son genre textes/e-mail très détaillés que j'ai reçus dans le passé (de par rapport à mon ancien site) et lus sur le web. L'entendre pour la première fois, mettre une voix sur ce visage, était encore plus intéressant pour moi.

Nous retrouvons le reste des suppléments sur le dernier disque avec tout d'abord un documentaire sur Christopher Franke, le compositeur de la musique opéra-rock de la série. Un fait intéressant qui sort de ce documentaire est le fait que Babylon 5 est la première série télévisée qui a une piste musicale composée pour chacun des épisodes, rien de recyclé. Cela est suivi d'une symphonie musicale et visuelle des meilleurs moments de la quatrième saison. Je ne peux dire que "Wow" après avoir vu cela. Une section nommée "Universe of Babylon 5" renferme le profil de quelques personnages secondaires et des évènements spéciaux de la saison quatre en plus de quelques bloopers de la saison. Quelques biographies complètent la liste des suppléments de ce coffret.

"Babylon 5" est une série importante dans le domaine de la science-fiction télévisée qui pourrait facilement avoir encore plus d'impact, plus de fans. Pensez que cette série était diffusée le mardi soir à minuit sur CFCF 12 et que beaucoup de gens n'en manquaient pas un épisode. Les côtes d'écoutes n'étaient peut-être pas fortes à cette heure exactement, mais beaucoup l'enregistraient. Avec une nouvelle série de J. Michael Straczynski basée sur l'univers de "Babylon 5" qui s'en vient pour bientôt, probablement que bien des gens vont se procurer les DVD afin de se mettre à jour dans cet univers et devenir des fans. Peut-être même que dans 25 ans, "Babylon 5" aura une aussi grande base de fans que "Star Trek"!


Cotes

Film7
Menu2
Suppléments5
Vidéo7
Audio7