Barney Miller
The Complete Series
Shout! Factory

Réalisateur: Noam Pitlik
Année: 1975-1982
Classification: NR
Durée: 4440 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 25 (DVD-9)
Code barres (CUP): 826663127836

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
20 novembre 2011

Très souvent basées sur les thèmes de l'amitié et de la famille, les comédies de situation ont constamment eu une certaine difficulté à sortir du lot, tant que les différences étaient minimes au niveau du contenu. Malgré leur propre humour et une approche bien à elles, ces productions se voyaient tout de même confrontées aux mêmes thèmes. Afin d'éviter de reproduire des œuvres similaires, certains artisans ont décidé de se moquer davantage des domaines professionnels. Parmi les plus marquantes, nous pouvons souligner l'excellence comédie médicale Scrubs ou même la comédie politique Spin City. Toutefois, nonobstant leur qualité, nous pouvons remarquer au cours des années que ceux-ci semblaient surtout inspirés par les forces de l'ordre. Partant de la série anglaise The Thin Blue Line à la production américaine Reno 911, les travailleurs de la loi se voyaient ridiculisés pour notre plus grand plaisir par divers moyens des plus imaginables. Par contre, la vision pour ce milieu n'a pas toujours été décrite avec autant de verve. Contrairement aux émissions les plus récentes, les inspecteurs étaient dépeints d'une manière plus positive et même plus respectueuse. Par l'entremise de huit saisons amusantes, Barney Miller et son équipe d'inspecteurs plongeaient les spectateurs au beau milieu de la caserne 13 afin de nous présenter des êtres hauts en couleur.

Cette série nous raconte l'histoire d'un groupe de policiers mené par Barney Miller qui se trouve tout au long des épisodes, victime de différent démêlés avec les prisonniers. Tout en multipliant des arrestations face à des prostituées, des êtres égocentriques ainsi que des hurluberlus qui se croient possédés par un démon ou hantés par des fantômes, nos héros seront confrontés à des situations des plus loufoques. Cependant, malgré leur différent avec les prisonniers, ces derniers se retrouveront au cours de leur aventure face à leur plus grand ennemi, soit la moisissure qui détruit tranquillement leur chère caserne. Aux prises avec un bâtiment qui leur donne des maux de tête ainsi qu'avec un inspecteur des affaires internes obsédé par l'idée d'arrêter l'un de leur confrère, Barney devra démontrer toute sa patience afin de maintenir la loi dans son secteur.

Composée de scénarios et de personnages sympathiques, la comédie de situation "Barney Miller" se démontre comme un parfait divertissement pour nous détendre après une dure journée de travail. Avant tout, parsemée d'un humour irrésistible ainsi que de récits loufoques et simples, cette production se démarque par le plaisir que nous éprouvons lors de la découverte de chacun de ses épisodes. Sans être révolutionnaire au niveau de l'écriture, ni à celui de l'humour, cette série a malgré tout su se démarquer par les sujets qu'elle abordait. Tout en offrant énormément de messages sur la tolérance raciale ou sexuelle, cette production des années 70 était l'une des pionnières dans l'exposition de certains tabous tels que l'homosexualité dans la brigade policière. Par son traitement respectueux du sujet ainsi que par l'intelligence des textes qui navigue entre le drame et la comédie, cet épisode est sans conteste le meilleur de la série. Par sa facture très sociale qui se détache grandement des blagues déjantées de Reno 911 et l'ironie de The Thin Blue Line, celle-ci pourrait quand même déplaire à certaines personnes par l'aspect trop sage de l'ensemble. À la fois composée de personnages qui se montrent parfaits à tout point de vue et qui semblent vivre que très peu de revers, cette dernière peut paraître beaucoup moins pimentée que les nouvelles productions. Toutefois, l'intérêt demeure tout de même présent grâce à ses interprètes sympathiques qui savent comment nous faire sourire, et par elle fait même passer un bon moment devant notre téléviseur.

Après le visionnement des huit savoureuses saisons de "Barney Miller", Shout! Factory a eu la brillante idée d'incorporer la seule et l'unique saison de sa série dérivée "Finch". Composé de treize épisodes, celle-ci nous fait suivre les nouvelles aventures de l'inspecteur Finch. Maintenant à la retraite, notre policier sera malgré lui poussé par sa femme à ouvrir une maison d'hébergement pour les orphelins. De nature détestable et solitaire, ce dernier devra dorénavant non seulement endurer sa femme qu'il fuyait grâce à son travail, mais également, subvenir à l'éducation d'un groupe d'enfants turbulents. Étant fondamentalement différente, elle se démontre malheureusement totalement inintéressante. Tout en délaissant l'aspect policier de sa consœur afin de prendre des tangentes plus familiales, les épisodes proposés dans ce coffret apparaissent particulièrement décevants. À l'image de la série Joey qui reprenait un personnage connu dans Friends, mais qui le plaçait dans un contexte totalement différent de celui qu'il connaissait, la chimie de cette comédie ne fonctionne absolument pas. Avant tout, connu pour son ironie face aux malfrats, notre héros pratique cette fois-ci son humour sur des orphelins, ce qui enlève à l'ensemble son aspect drôle et sympathique. Également dépourvu de message social, le tout se révèle superficiel et d'aucune façon convaincant.

Au niveau technique, le coffret "Barney Miller: The Complete Series" nous propose une image abîmée par la vieillesse. Composé à la fois de multiples problèmes, autant au niveau de la reproduction des couleurs, de la luminosité ainsi que de la saturation, l'image projetée passe par toute la gamme de défauts visuels existants. Au niveau son, la piste mono reproduit adéquatement les dialogues, mais elle manque énormément de chaleur afin de rendre le tout naturel.

La section des suppléments se révèle intéressante par ses longs documentaires dans lesquels les artisans nous proposent un véritable témoignage sur leur expérience de tournage. Tout en offrant une bonne analyse de chacun des personnages, des étapes d'écriture de scénarios ainsi que la relation entre les artistes, ceux-ci permettront de mieux comprendre l'ingrédient secret de son succès. Après avoir eu la chance de s'informer davantage sur cette charmante série, les spectateurs pourront allonger leur plaisir par le visionnement de l'émission pilote originale tournée en noir et blanc. Par la multitude de scènes de la vie de famille de Barney Miller, celles-ci nous font comprendre qu'à la base cette série devait initialement s'intéresser autant à la vie personnelle qu'à la vie professionnelle de son héros.

À la fois drôle et très divertissant, le coffret "Barney Miller: The Complete Series" saura sans aucun doute raviver la nostalgie chez les gens plus âgés et charmer ceux des plus récentes générations.


Cotes

Film8
Présentation9
Suppléments9
Vidéo6
Audio6