Bates Motel [Blu-ray]
Season One
Universal Studios Home Video / A&E Television

Réalisateurs: Tucker Gates, Paul Edwards, Johan Renck, David Straiton, SJ Clarkson, Ed Bianchi
Année: 2013
Classification: 14A
Durée: 434 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50)
Code barres (CUP): 025192201714

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
30 septembre 2013

Basé sur le roman de Robert Bloch qui s'inspirait des meurtres d'Ed Geins, le film Psycho est perçu comme l'un des plus grands suspenses de tous les temps. Cependant, le fait intéressant de sa renommée reste sans aucun doute le fait qu'il est construit sur différents plans. D'un côté, Alfred Hitchcock nous propose une construction atypique du récit par le meurtre de son héroïne à mi-chemin du film. De l'autre, il nous offre des thèmes marginaux comme le complexe d'Œdipe. Le tout mélangé avec le caractère étrange du réalisateur, cette production prit le statut légendaire, autant pour son originalité que pour les rumeurs entourant son tournage. Ceci lui valut non seulement de devenir le centre de plusieurs ouvrages littéraires ainsi que celui du film Hitchcock, mais également l'un des sujets étant le plus discuté dans les programmes universitaires en cinéma du monde entier. Après trois suites et un remake, Norman Bates nous revient dans l'excellente série "Bates Motel", dans laquelle on relate sa jeunesse et l'origine de sa psychose.

Suite à la mort de son mari, Norma Bates décide de déménager en Oregon avec son fils de 17 ans Norman, où elle achète un motel. Désireuse de refaire sa vie, cette dernière verra ses plans ruinés par un événement qui engendrera le commencement de la malédiction sanglante de la famille Bates.

Ce n'est pas la première fois que la jeunesse de Norman Bates est racontée sur nos écrans, puisque le sujet consistait le coeur du quatrième opus de la franchise Psycho. Toutefois, la série nous offre un contenu nettement plus psychologique que celui proposé dans le film produit dans les années 80. Au lieu de décrire Norma Bates comme une femme méchante et hystérique, les artisans décident cette fois-ci d'adoucir ses traits de caractère afin de permettre aux spectateurs de ressentir une certaine empathie à son égard. Malgré qu'elle demeure possessive, celle-ci n'est plus démontrée comme la cause principale de la folie de son garçon. À la place, les artisans donnent davantage le mauvais rôle à la société contemporaine. De ce fait même, l'environnement, le voisinage ainsi que les successions de circonstances feront de Norman Bates le tueur que l'on connaît. Par contre, ce qui rend la série captivante c'est surtout de suivre les tentatives malhabiles de Norma afin de protéger sa progéniture de ses mauvaises décisions et de la bêtise humaine en général. C'est ainsi qu'au fur et à mesure que les épisodes avancent, nous devenons témoins de la déclinaison du jeune Norman vers le côté obscur. Face à cette relation complexe, la série devait absolument favoriser des comédiens de très grand talent qui pouvaient rendre ces deux personnages aussi attachants qu'inquiétants afin donner un sentiment de réaliste à l'ensemble. C'est pourquoi les producteurs ont eu une très bonne idée de confier le rôle de Norma à la comédienne Vera Farmiga, bien connu pour sa participation dans le film The Conjuring. Par son jeu tout en nuance, cette dernière réussit à offrir un personnage plus vrai que nature qui semble simplement être dépassé par les événements. Dans le rôle de Norman, le comédien des films Finding Neverland et Charlie and the Chocolate Factory Freddie Highmore crève littéralement l'écran. Sous ses airs angéliques, il démontre une aisance inquiétante à rendre son personnage diabolique rendant chacun de ses présences à l'écran inoubliable. Par contre il est important de mentionner que la série "Bates Motel" ne se contente par de nous raconter une histoire néfaste entre une mère et son fils. Elle raconte également le récit d'une région pauvre qui, par le manque d'emploi, pousse ses villageois à prendre des moyens discutables pour subvenir aux besoins de leur famille. De ce point de vue, le village et les habitants entourant le motel des Bates deviennent également le centre des intrigues. Sans compter qu'ils amplifient le lien ambigu existant entre les principaux protagonistes. Dotée d'une réalisation qui arrive à injecter énormément de tension qui ne cesse de monter au fil des épisodes, la série "Bates Motel" possède toutes les qualités pour maintenir notre attention du début jusqu'à la fin.

Au niveau technique, la version Blu-ray nous offre tout simplement le meilleur en termes de qualité visuelle et audio. Tout d'abord, muni d'une belle palette de couleurs et d'une solide reproduction des détails, le tout nous éblouit par l'aspect naturel des éléments projetés à l'écran. Du côté son, la piste sonore DTS-HD Master Audio 5.1 nous soumet une immersion parfaite qui réussit non seulement à bien accompagner l'action, mais également à rendre le tout que plus sombre. Notamment par sa musique et les sons ambiants lors des meurtres.

La section des suppléments nous déçoit dans son ensemble. Malgré le fait qu'elle nous propose un panel mettant en vedette les artisans clés de la série, celle-ci nous laisse sur notre appétit tant que l'élément d'informations se démontre peu approfondi. Ce qui devient d'autant plus malheureux, c'est que le film d'Hitchcock ne fait jamais réellement l'objet de comparaison avec la série. Il aurait été fascinant d'entendre les comédiens, les scénaristes et les réalisateurs nous raconter tous les éléments de l'œuvre des années 60 dont ils ont tenté de reproduire. Le tout se conclut par des scènes supprimées au montage qui demeurent intéressantes sans toutefois nous faire oublier son manque de contenu.

Pourvue de scénarios riches en rebondissements, des personnages complexes et fascinants ainsi qu'un éventail de bons comédiens, la série "Bates Motel" saura sans conteste contenter les amateurs de sensations fortes. Cependant, son point négatif se révèle par sa courte durée ainsi que par le fait qu'elle crée facilement l'accoutumance rendant l'attente de la seconde saison intolérable. Surtout qu'elle sera diffusée qu'au printemps prochain. À voir absolument!


Cotes

Film10
Présentation10
Suppléments4
Vidéo10
Audio10