Being Human [Blu-ray]
Season Two
Warner Home Video / BBC Video

Créateur: Toby Whithouse
Année: 2010
Classification: NR
Durée: 460 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080i (VC-1)
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 6 par épisode
Nombre de disques: 3 (BD-50)
Code barres (CUP): 883929133536

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
20 novembre 2010

J'ai plongé dans la série "Being Human" à la télévision lors de la diffusion de la version doublée sur les ondes de Radio-Canada l'été dernier. Tout de suite intrigué par la cohabitation d'un vampire, d'un loup-garou et d'un fantôme, j'ai embarqué dans l'histoire dès le commencement. Cependant, après six épisodes, la fin est déjà là, nous laissant sur notre appétit. Sincèrement, la fin abrupte de la saison un m'a réellement fait décroché, j'étais entré dans l'histoire et sans avertir, c'était déjà terminé. J'ai été content d'apprendre que la série allait continuer et c'est ainsi que j'ai dévoré la deuxième saison fraîchement sortie sur les tablettes des magasins. On retrouve ainsi Mitchell (Aidan Turner), George (Russel Tovey) et Annie (Lenora Crichlow), respectivement le vampire, le loup et le fantôme, essayant tant bien que mal de vivre normalement dans la société.

Après le combat à la fin de la première saison où George a mis à mort le chef des vampires de Bristol, la vie est un peu plus précaire pour nos trois amis. Premièrement, George subit le contrecoup de ses actes, car beaucoup de vampires veulent sa peau pour la mort de leur chef et il doit également faire face à un nouveau drame dans sa vie. Lors de la bataille, il a griffé sa copine et cette dernière fait maintenant partie de son espèce. Pour ce qui est de Mitchell, il se rend vite compte que le décès de Herrick laisse un grand vide dans la communauté vampire. Toutes les ententes que le défunt avait faites avec les dirigeants de la ville sont maintenant chose du passé et Mitchell doit vite rectifier le tir, car les attaques de vampires se multiplient et la vie secrète des vampires est de plus en plus dure à cacher à la population. Et Annie dans tout ça, avec son nouveau statut de fantôme visible et palpable, elle décide de se trouver un emploi. Elle se retrouve donc comme serveuse dans le petit bar du coin et elle ne laisse pas le jeune patron indifférent. Cependant, un autre homme est attiré par la beauté de la serveuse, mais ce n'est pas pour le bien d'Annie et cette relation fera retomber le fantôme dans un état normal pour un spectre. De plus, des mystérieux scientifiques s'amèneront à Bristol et s'intéresseront à notre trio. La tentative d'avoir une vie normale pour les trois êtres surnaturels sera encore une tâche ardue tout au long de la saison.

La deuxième saison se présente dans un boitier qui ne se ferme pas, inséré dans une jaquette cartonnée. Sur la pochette, on retrouve Mitchell, George et Annie dans une rue de la ville. Le menu est identique sur chacun des disques, on se retrouve dans l'appartement des trois personnages, l'image bouge un peu de droite à gauche et les options sont disponibles au bas de l'écran. Les huit épisodes de la saison sont répartis sur trois disques, deux sur le premier et trois sur les deux suivants. L'arrivée de la saison en haute définition se fait avec un transfert vidéo assez solide. Malgré le fait que la série n'a pas les budgets comme certains de ses compétiteurs, elle s'en sort bien avec un bel éclairage et des couleurs qui paraissent bien. Certes, il y a des lacunes, des manques de profondeurs dans l'image et quelques trainées, mais au final, la qualité vidéo n'affecte pas vraiment le visionnement, même si ça pouvait être mieux. Ce qui accroche le plus avec cette sortie est sans contredit la piste audio offerte. Avec un maigre Dolby Digital 2.0, ça manque réellement de profondeur. Tout ce qui se passe nous arrive en surface, les dialogues, les effets spéciaux et les sons d'ambiance sont vraiment déficients avec une telle piste. Je ne comprends tout simplement pas pourquoi on nous offre que ça.

Les suppléments contenus dans cette édition sont présents sur le deuxième et le troisième disque de l'ensemble. Tout d'abord, sur le disque deux, on retrouve quatre segments pour un peu plus de trente minutes. Par le biais de "Blood Bursting", "The Caves", "Unleashing the Beast" et "The Swinging Sixties" on se penchera sur les effets spéciaux de la chambre à pression, sur les décors des catacombes de Bristol, sur le personnage de George et sur le look des années soixante qui a été reproduit dans le cinquième épisode. Le troisième disque nous propose trois autres segments pour une durée totale de vingt-six minutes. Les petits documentaires "Behind the Makeup", "Making the New Werewofl" et "Train Carnage" propose un aperçu des maquillages et des effets visuels qui ont été utilisés tout au long de la saison.

Au final, on est loin de l'excellente série de HBO True Blood, mais la touche d'originalité que "Being Human" a apportée en faisant vivre un vampire, un loup-garou et un fantôme ensemble est assez inusitée pour piquer la curiosité de plusieurs, dont la mienne. Avec une saison un qui nous laissait sur notre appétit, cette deuxième saison apporte un souffle nouveau, avec un scénario plus dramatique qui sera vous tenir en haleine au fil des épisodes qui se dévorent l'un après l'autre. Cependant, avec ce que nous offre l'édition haute définition du côté de la qualité audio et vidéo, je ne crois pas que le l'investissement en vaut la chandelle, je vous conseille donc d'attendre que le prix demandé baisse un peu ou de patienter quelques mois en espérant que Radio-Canada diffuse la deuxième saison.


Cotes

Film7
Présentation3
Suppléments5
Vidéo7
Audio4