Blue Bloods
The Third Season
Paramount Home Media Distribution / CBS DVD

Créateurs: Robin Green, Mitchell Burgess
Année: 2012-2013
Classification: 14A
Durée: 973 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DDST)
Sous-titres: Anglais, Espagnol, Portugais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 6 (DVD-9)
Code barres (CUP): 097361441146

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
9 octobre 2016

"Blue Bloods" etait une de mes séries préférées lors de son lancement, mais l'offre télévisuelle m'a l'a poussé au profit d'autre chose avec le peu de temps que j'avais à investir dans les séries télévisées à plus de 20 épisodes. Reste qu'elle est toujours restée dans mon imaginaire et je n'ai eu aucune difficulté à y retourner pour cette troisième saison.

"Blue Bloods", c'est la famille. La famille du melting pot newyorkais, du département de police de la ville et surtout celle des Reagan. Une troisième saison où les personnages prennent une tout autre dimension, plus personnelle que professionnelle. Les habitudes deviennent des conflits qui doivent se régler au plus vite avant de dégénérer. Par exemple Linda (Amy Carlson) est de retour au travail à l'hôpital et Danny (Donnie Wahlberg) la prend pour son informatrice, ce qui est ok avec elle. Mais dans un épisode elle se fâche contre lui, car il a assumé qu'elle passerait son emploi avant la sienne à l'hôpital. C'est aussi, je crois, une des premières fois que l'on voit la famille de Linda/Danny dans leur propre maison. Un rare dîner Reagan qui ne finit pas bien!

Les policiers de la famille ont de gros changements dans le quotidien de leur métier. Jamie (Will Estes), se voit assigné un nouveau partenaire du Vinny Cruz (Sebastian Sozzi) qui agit comme bon il le pense, même sans justifications. Il y aura bien des confrontations d'idées entre les deux, mais bien compréhensibles vu les origines de Vinny, Danny (Donnie Wahlberg) se retrouve avec une multitude de remplacements (sept!) qui n'arrivent à la cheville de son ancienne partenaire de toujours, Jackie (Jennifer Esposito), qui décide de quitter le métier pour le moment à cause de stress. En plus, il se retrouve chez le psychologue pour sa rage au travail. Il se fait arrêter pour trafic de drogue, ce qui est faux. Même leur soeur Erin (Bridget Moynahan) se retrouve opposée à son ancien mari à la défense lors de ses débats en cours de justice. Celui-ci tente de donner des conseils familiaux alors qu'il n'a jamais été là. Sa fille Nicky (Sami Gayle) a maintenant 16 ans et la mère a un peu de difficulté dans son rôle alors que dans sa jeunesse elle aurait fait de même. Frank (Tom Selleck) prend beaucoup de responsabilités sur ses épaules, y compris les l'incapacité de la police de régler tous les crimes sordides qui font les manchettes à New York. Au travers de cela, nous le voyons dans son rôle de grand-père qui ne veut pas tout le temps prendre la cause des parents sur quelques sujets. Il répond aussi dans son travail d'une superbe façon à un talk-show radiophonique raciste. On pense aussi aux ex-policiers, comme le grand-père (Len Cariou) qui se fait cambrioler à un guichet automatique (incapable d'atteindre son arme à la cheville) et que le clan des Reagan fait tout pour retrouver le coupable, même au danger de leur vie. En fin de saison, il y un épisode double à propos d'un projet de blocs appartements qui est contrôlé pas un gang en relation avec la drogue et la violence. La dynamique de la famille se reflète beaucoup sur le travail de ces employés de la justice. Nous avons même une histoire dans la saison où la conviction du métier bien fait a de la difficulté à outrepasser l'honneur personnel. Il y a un épisode avec des juifs hassidiques qui était assez intrigants et voire même amusant, mais pas autant que l'épisode dans la communauté du culte vaudou. Linda a bien raison de vouloir que tous les Reagan partent en vacances ensemble à Long Island à la fin de la saison.

L'image de ces disques contient moins d'artefacts de compression que la précédente saison qui souffrait d'une dégradation par un flux numérique pas assez élevé sur certaines scènes (dans le ciel brumeux du matin de Brooklyn par exemple). Ce n'est pas parfait, mais ça ne se remarque pas autant que ces instances de la seconde saison. L'audio est toujours aussi bon, toujours assisté de sous-titres pour certaines expressions qui ne m'étaient pas familières avec certaines communautés de New York. La musique de Mark Snow m'a encore une fois envahi comme si j'écoutais la piste sonore d'un jeu de Police Quest! J'adore vraiment cette piste sonore!

Comme suppléments, il y a des scènes retranchées sur la plupart des disques en plus de pistes de commentaires sur deux épisodes. Sur le dernier disque, la revuette "The Story of the Reagans, Season 3" passe au travers des meilleurs moments pour les acteurs et la production, nous racontant quelques faits d'arrière-scène comme le passage de l'ouragan Sandy. En gros, on nous dit que les scénaristes adorent travailler avec ces personnages et veulent que la dynamique entre eux reste au premier plan. La seconde revuette, "Dinner with the Reagans", parle évidemment de tout ce qu'il y a la table de Reagan et tout ce qui se passe derrière les caméras des dîners du dimanche. Don dit que c'est Donnie qui mange le plus! Miam! "Growing Up Reagan" discute ensuite de Tony et Andrew, les deux p'tits Reagan (les enfants de Danny et Linda) qui ont de superbes scènes durant la saison ainsi que de Sami (Nicky) qui vient d'avoir 16 ans dans la série. On leur donne maintenant des scènes plus profondes pour cette saison et celles à venir. La dernière revuette nous fait faire le tour de quelques plateaux de tournage, examinant quelques sections en particulier. Le tout est complété par des bloopers.

J'ai encore plus hâte de voir les saisons quatre, cinq et six qui sont dès maintenant disponibles sur DVD. Vous allez découvrir que "Blue Bloods" est bien plus qu'une série policière. Et en plus il y a Tom Selleck... que demander de plus?


Cotes

Film9
Présentation7
Suppléments7
Vidéo7
Audio8