Boardwalk Empire: The Complete Series [Blu-ray]
HBO Home Entertainment

Créateur: Terence Winter
Année: 2010-2014
Classification: 18A
Durée: 3360 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTS51), Espagnol (DTS20),
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, …
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 20 (BD-50)
Code barres (CUP): 883929450435

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
25 mai 2015

C'est en 2010 que la série "Boardwalk Empire" a fait son apparition sur les ondes de chaîne HBO. Le créateur Terence Winter a décidé de placer les téléspectateurs dans l'ère de la prohibition, le temps du grand Al Capone. Cependant, ce n'est pas ce dernier qui est la vedette, car c'est l'histoire d'Enoch "Nucky" Thompson que l'on suit tout au long de la série. C'est à un acteur qui n'est plus à présenter que le rôle a été offert, l'américain Steve Buscemi, que l'on a pu voir dans plusieurs productions des frères Cohen ou bien à faire le pitre dans celles d'Adam Sandler. Avec cinquante-six épisodes étalés sur cinq saisons, la série qui a été inspiré par le roman de Nelson Johnson "Boardwalk Empire: The Birth, High Times and the Corruption of Atlantic City" a vu son premier épisode réalisé par nul autre que Martin Scorsese et depuis le tout début, le succès a été au rendez-vous. Plusieurs fois récompensés dans différents festivals, les deux plus prestigieux prix sont arrivés en 2011 lorsque la série a raflé le Golden Globe pour meilleure série dramatique et que la tête d'affiche Steve Buscemi a mis la main sur la statuette dans la catégorie meilleur acteur dans une série dramatique. Avec la diffusion du dernier épisode de la série le 26 octobre 2014, HBO boucle la boucle en nous offrant un magnifique coffret de l'intégrale de Boardwalk Empire. C'est avec grand plaisir que je me replonge dans cet univers qui m'avait accroché dès le premier épisode.

Atlantic City, 1920, à l'aube de la prohibition, le politicien Enoch "Nucky" Thompson cherche à faire de l'argent. Alors que la place de maître de la ville est vacante, Nucky mène une double vie, celle de politicien et celle de bootleger. Avec la prohibition qui a rendu illégale la vente d'alcool, Nucky a trouvé le filon pour faire de l'argent grâce à des ententes lucratives avec certains gangsters et revendeurs qui ne veulent qu'étancher la soif de toute une nation. À travers un monde où les amis se font rares et changent de camps pour un rien. Enoch devra se battre avec bons nombres de personnes dont un agent fédéral, des ennemis ambitieux et des criminels de renoms tels qu'Arnold Rothstein, Lucky Luciano et nul autre qu'Al Capone. Une première saison qui place les assises de la série, qui nous fait connaître les personnages et qui nous présente une solide histoire qui nous donne le goût de la suivre.

Une année est passée pour le début de la deuxième saison, tout va pour le mieux dans la vie de Nucky alors qu'il trône au sommet de la hiérarchie du monde de la distribution d'alcool prohibé. De l'autre côté, il vient de rafler l'élection pour le poste de maire de la ville et rien ne semble vouloir l'arrêter. Avec son nouvel acolyte, le jeune vétéran de la Grande Guerre, Jimmy Darmody, les deux hommes semblent tout à fait en contrôle de la situation. Cependant, dans ce monde où tout le monde veut sa part de gâteau, l'emprise de Nucky sur Atlantic City en prend un coup alors que ce dernier est arrêté et accusé de fraude lors des dernières élections. En plus, plusieurs membres de sa garde rapprochée et même de sa famille commencent à questionner leur allégeance envers lui et rien ne va plus. Ça ne prenait que ça pour que des gens comme Al Capone tentent de tirer la couverture de son côté. Encore une belle compétition qui s'annonce.

La troisième saison débute en 1922 et la violence bat son plein. À travers le pays, les guerres de gang s'intensifient et Enoch n'y échappe pas. Avec un féroce compétiteur du côté de New York qui tente de drainer son business, Nucky n'aura d'autres choix que de développer de nouvelles relations et de renouer avec des anciens contacts pour garder son entreprise à flot. Le conflit nous montrera les différents visages de l'homme, le bon et le mauvais côté, mais une chose est sûre, Enoch "Nucky" Thompson ne se laissera pas manger la laine sur le dos sans rien faire.

Après les affrontements de la troisième, les problèmes de Nucky ne semblent pas vouloir s'arrêter. Tout d'abord, le club est remis entre les mains de Chalky White et le bâtiment reprend son éclat des beaux jours. Avec un nouveau talent qui a fait son arrivée, la chanteuse Daugther Maitland, le club semble vouloir voguer vers une bonne voie. Mais cette dernière n'est pas arrivée seule, recommandée par le docteur Vincent Narcisse, l'homme a une idée en tête et la confrontation avec White risque fort bien d'arriver. La famille Thompson voit un nouveau membre faire son entrée dans l'organisation, Willie, le fils d'Elias, ce qui ne fait pas du tout l'affaire de ce dernier. La tension entre les deux frères montera également en flèche, reste à savoir jusqu'où elle se rendra. Les activités de l'organisation mettront la puce à l'oreille de la toute jeune agence de police fédérale, le FBI. L'agent Knox, fera tout en son pouvoir pour mettre à la lumière du jour les activités des différents groupes de crimes organisés qui poussent à travers le pays, même si son jeune directeur, J. Edgar Hoover, refuse finalement de poursuivre l'enquête. Rien ne sera plus pareil à Atlantic City.

La cinquième et dernière saison débute en 1931, six ans après les événements de la saison quatre. Le pays est au bon milieu de la Grande Dépression, la fin de la prohibition est à portée de vue et cette nouvelle ère n'échappe pas à Nucky. Il fera des pieds et des mains pour faire des alliances avec les grands producteurs d'alcool afin d'avoir l'exclusivité pour l'importation aux États-Unis une fois la légalisation faite. On retrouve également, tout au long de la saison, des retours en arrière, du temps de l'enfance de Nucky. Les événements passés, ses relations, qui ont forgé son caractère et qui l'ont amené à être ce qu'il sera dans le futur.

L'intégrale de la série débarque dans un gros coffret en carton épais. On retrouve à l'intérieur les mêmes ensembles des saisons que l'on pouvait retrouver de façon individuelle sur le marché. Seul changement, un repackaging complet pour passer à des boîtiers standards. Un sixième boîtier, en format mince, vient s'ajouter à la collection et contient six segments pour compléter les sections supplémentaires déjà bien garnies de chacune des saisons. Les francophones seront également très satisfaits de cet ensemble qui offre le doublage français la cinquième saison, ce qui n'était pas le cas lors de la sortie de cette saison au début janvier. C'est donc dire que l'on termine avec un total de vingt disques dans ce coffret, qui nous garderont en haleine pendant des heures.

Pour le volet technique, je ne reviendrai pas sur chaque saison individuellement, car comme à son habitude, HBO nous sert un produit de qualité, et ce pour toutes les saisons de "Boardwalk Empire". Si vous voulez approfondir une saison en particulier, sachez que trois d'entre elles se retrouvent sur le site. Une ancienne collaboratrice du site avait fait la première saison et de mon côté, je me suis occupé de la saison quatre ainsi que de la cinquième dernièrement. Pour en revenir au coffret, les aspects techniques sont irréprochables, on retrouve une image riche, soignée et très réaliste et exempte de toute anomalie. La piste sonore principale est également à la fine pointe de la technologie et nous offre une expérience très intéressante en nous plongeant littéralement dans l'univers mafieux des années vingt.

Au niveau des suppléments, comme je vous l'ai mentionné, on retrouve tout ce qu'on avait lors des sorties des coffrets pour les saisons un à cinq. Pour avoir un petit atout en se procurant l'ensemble, HBO nous offre un disque supplémentaire qui contient six segments. On débute avec "The Final Shot: A Farewell to Boardwalk Empire", un documentaire de trente minutes qui réunit le producteur exécutif Martin Scorsese, le créateur de la série Terence Winter, l'acteur Steve Buscemi et d'autres membres de l'équipe. On nous parle du développement de la série tout au long des saisons, un survol du travail que génère une série comme "Boardwalk Empire" et quelques souvenirs des membres sur le tournage. On poursuit avec "Anatomy of a Hit", une petite rétrospective des scènes les plus marquantes en compagnie de Tim Van Patten et Howard Korder, tous deux producteurs exécutifs pour la série. Les quatre derniers segments se penchent sur le visuel de la série avec les artisans au niveau de la photographie, des effets visuels et des costumes. On passera donc par "Building the Boardwalk", "Shooting the Series", "Desingning the Series" et "Visual Effects" pour faire le tour du sujet. Un vingtième disque qui vient sauver la mise du coffret de la dernière saison qui laissait grandement à désirer comparativement aux autres saisons. Il y a aussi une copie numérique de la série dans son intégalité qui fonctionne sous les écosystèmes iTunes et Ultraviolet.

Au final, on se retrouve encore une fois avec un excellent produit de la part de HBO. Si vous n'aviez pas acheté les saisons individuellement lors de leur sortie respective, vous trouverez votre compte avec ce coffret et vous pourrez ainsi replonger dans la vie d'Enoch "Nucky" Thompson aussi souvent que vous le désirez. Sans contredit un achat, même si le prix est un peu élevé. Comme tout coffret, vous n'avez qu'à attendre et le prix finira par descendre et vous en aurez encore plus pour votre argent.


Cotes

Film9
Présentation9
Suppléments8
Vidéo10
Audio10