Boardwalk Empire [Blu-ray]
The Complete First Season
Warner Home Video / HBO Home Entertainment

Créateur: Terence Winter
Année: 2010
Classification: 18A
Durée: 732 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTS51), Espagnol (DTS20), Castillan (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Portugais, Danois, Finois, Norvégien, Suédois
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 5 (BD-50)
Code barres (CUP): 883929166077

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Méliann Racicot
4 mars 2012

Introduisant la série avec un budget d'un pilote d'un peu plus de 18 millions de dollars, il est certain que les créateurs de "Boardwalk Empire" voulaient donner un premier grand coup à la série. Effectivement, en plus d'être réalisé par l'un de ses producteurs, Martin Scorcese (rien de moins...), les décors et l'image sont tout à fait époustouflants. Les créateurs ont donc réussi leur gageure, soit de non seulement captiver l'audience d'une manière étonnante, mais aussi de s'assurer de cotes d'écoute pour au moins les premiers épisodes de la série. Par la suite, la brochette d'acteurs et le brio de l'écriture rentabiliseront le reste. Bref, c'est, selon moi, une mission accomplie.

Créée par Martin Scorsese et Terrence Winter d'après le roman Boardwalk Empire: The Birth, High Times and the Corruption of Atlantic City de Nelson Johnson, la série met en scène Nucky Thompson (Steve Buscemi), trésorier du parti républicain, qui convainc ses patrons de continuer la vente d'alcool à l'aide de la contrebande lors de la prohibition des années 20 à Atlantic City. Ainsi, pour ce faire, il s'alliera non seulement avec des bandits, mais aussi avec des politiciens et des agents fédéraux. Il prendra aussi sous son aile un jeune vétéran de la Première Guerre mondiale, Jimmy Darmody (Michael Pitt). Les créateurs jouent parfaitement entre l'authenticité du personnage dont ils s'inspirent, Enoch L Johnson, et un brin de créativité.

Étant surtout reconnu pour ses rôles secondaires tels que Fargo et The Big Lebowski, Steve Buscemi transcende l'écran d'une manière imposante et fluide. Il joue précisément son rôle qui est un mélange parfait entre le charismatique politicien et le bandit glacial et impassible. Les acteurs secondaires ne laissent pas leur place non plus. Kelly Macdonald est tout à fait remarquable dans son rôle de l'immigrée et dont sa situation familiale n'est plus ou moins enviable.

Au niveau des suppléments, six différentes pistes de documentaire sont offertes. Que ce soit des acteurs ou des travailleurs de la production, le contenu est tout à fait intéressant et attrayant. Le seul qui manque à l'appel est Scorsese. Si cela est dommage, "Enhanced Viewing" qui est tout à fait impressionnant. Donnant des entrevues de production et des documentaires de production, le tout est complété par une explication assez détaillée sur la prohibition des années 20. Si on désire encore plus s'informer sur la prohibition, "Speakeasy Tour" et "Atlantic City: The Original City" aide réellement à mieux déchiffrer cette période historique. Le coffret, quant à lui, nous rappelle les bons vieux coffrets cartonnés de qualité que plusieurs séries ont oubliés de nos jours pour éviter des couts plus grands de production. Ayant même un relief au niveau du titre, la présentation de ce Blu-ray.

Le produit audiovisuel est tout à fait splendide. L'image est raffinée et précise même lors des scènes un peu plus sombres. De plus, détaillée, la qualité audiovisuelle reste dans des tons plutôt ternes (on remarque souvent des teintes sépia pour donner un effet de la dépression des années 20). Au niveau de l'audio, la qualité est encore là digne de mention. Le mélange de la trame sonore, des effets spéciaux et des dialogues forme une synergie qui ne bouscule aucunement ambiance donnée par les réalisateurs. Effectivement, chacun de ses éléments est bien balancé dans l'ensemble, ce qui rend le contenu clair.

Pour une série qui pour certains était le futur des Sopranos, cette dernière ne laisse pas sa place. Il est certain qu'elle n'est pas encore au même niveau que ce classique télévisuel, mais je crois fortement que "Boardwalk Empire" mûrira avec le temps et deviendra, à elle-même, un classique. Au final, cette série est probablement l'une des meilleures de l'année 2011, que ce soit pour son écriture ou pour son produit audiovisuel final. Je la recommande donc fortement aux amateurs de drame, politique et corruption.


Cotes

Film9
Présentation8
Suppléments8
Vidéo9
Audio9