Boardwalk Empire [Blu-ray]
The Complete Fourth Season
HBO Home Entertainment

Réalisateur: Tim Van Patten, Alik Sakharov, Allen Coulter, Ed Bianchi, Jeremy Podeswa, Jake Paltrow
Année: 2013
Classification: 18A
Durée: 720 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTS51), Espagnol (DTS51, DD20)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Hollandais, Danois, Finois, Norvégien, Suédois
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (BD-50)
Code barres (CUP): 883929392322

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
30 août 2014

La chaîne de télévision américaine HBO n'a plus besoin de présentation. Avec ses séries à succès depuis des années, elle est devenue une référence dans le monde du petit écran. Que ce soit avec ses séries relatant l'histoire comme l'excellent Band of Brothers ou ses fictions telles que Games of Thrones ou True Blood, la chaîne a toujours su tirer son épingle du jeu, et ce, année après année. Depuis septembre 2010, la chaîne vibre avec la série historique "Boardwalk Empire" inspirée du roman de Nelson Johnson. On se retrouve donc plongé dans les années vingt, dans un Atlantic City corrompu où le trafic illégal d'alcool prend son envol en ce temps de prohibition. On suit alors les débuts d'Enoch "Nucky" Thompson, le trésorier du comté, dans ces activités illicites. Alors que son réseau prend de plus en plus d'ampleur, Nucky trouvera sur son chemin de la concurrence provenant d'autres villes comme Chicago et New York. C'est avec plaisir que j'ai plongé dans ce monde avec la sortie de la quatrième saison en magasin.

Après les affrontements de la troisième, les problèmes de Nucky Thompson (Steve Buscemi) ne semblent pas vouloir s'arrêter. Tout d'abord, le club est remis entre les mains de Chalky White et le bâtiment reprend son éclat des beaux jours. Avec un nouveau talent qui a fait son arrivée, la chanteuse Daugther Maitland, le club semble vouloir voguer vers une bonne voie. Mais cette dernière n'est pas arrivée seule, recommandée par le docteur Vincent Narcisse (Jeffrey Wright), l'homme a une idée en tête et la confrontation avec White risque fort bien d'arriver. La famille Thompson voit un nouveau membre faire son entrée dans l'organisation, Willie, le fils d'Elias, ce qui ne fait pas du tout l'affaire de ce dernier. La tension entre les deux frères montera également en flèche, reste à savoir jusqu'où elle se rendra. Les activités de l'organisation mettront la puce à l'oreille de la toute jeune agence de police fédérale, le FBI. L'agent Knox, fera tout en son pouvoir pour mettre à la lumière du jour les activités des différents groupes de crimes organisés qui poussent à travers le pays, même si son jeune directeur, J. Edgar Hoover, refuse finalement de poursuivre l'enquête. Rien ne sera plus pareil à Atlantic City.

Les douze épisodes de cette quatrième saison débarquent sur les tablettes dans un magnifique coffret qui nous laisse voir les différents personnages à travers des photos d'époque. Le menu nous montre quelques extraits de la saison et les options se retrouvent au bas de l'écran. Les épisodes sont répartis sur les quatre disques de l'ensemble:

Comme les précédentes saisons et à l'image de presque toutes les productions offertes par HBO, les qualités techniques de l'ensemble sont incroyables. Tout d'abord, le transfert vidéo se retrouve parmi les plus beaux que j'ai vus avec une image impeccable offrant une belle profondeur, des couleurs éclatantes et un souci du détail très minutieux. Rien n'est laissé au hasard, que ce soit une goutte de sueur, un cheveu qui bât au vent ou les différentes teintes de l'environnement. Au niveau sonore, je tiens à noter encore une fois le beau travail de la chaîne, qui est l'un des seuls distributeurs qui offrent un doublage français sur presque cent pour cent de ses productions. Revenons à ce qui nous intéresse, la piste originale est à la hauteur des attentes, on plonge littéralement dans les chroniques de Nucky Thompson en s'imprégnant totalement de l'environnement avec l'ambiance que nous offre la piste. Rien à dire sur les dialogues qui sont audibles à chaque occasion, même si ça brasse aux alentours. On peut dire que l'on vit l'action et l'émotion avec les personnages de la série.

Au niveau des suppléments on retrouve une piste de commentaires qui réunit différents membres de l'univers de "Boarwalk Empire" et ce, sur la moitié des épisodes de la saison. On peut se mettre sous la dent les douze épisodes des "Boardwalk Chronicle" et le "PaleyFest: Made in NY Panel" qui nous transporte avec certains membres de l'équipe et acteurs sur un plateau rempli d'amateurs pouvant poser leurs questions après l'écoute du cinquième épisode de la saison. On poursuit avec "The Onyx Club: A Step Back in time" qui nous plonge dans la renaissance du club avec sa nouvelle musique, son nouveau décor et ses nouveaux talents. "Becoming Harrow" se consacre sur le personnage de Richard Harrow, "New Characters" nous présente les nouveaux visages de la quatrième saison et "Scouting the Boardwalk" de son côté s'occupe de nous présenter les différentes locations de tournage. Et si vous avez besoin d'un petit rafraîchissement au niveau de l'histoire, on peut se replonger dans l'action avant le visionnement de la quatrième saison avec "Season 3 Revisited".

Au final, la série "Boardwalk Empire" suit la tradition des films de gangsters et des sagas de la mafia, mais nous fait vivre l'aventure à sa propre manière. Les personnages sont bien ancrés, l'histoire continue de se développer afin de garder l'intérêt du téléspectateur et nous amène aux portes de la cinquième et dernière saison de la série qui sera diffusée à partir du 7 septembre. Une très bonne série à suivre et ceux et celles qui n'ont pas encore plongé, il est pas trop tard pour commencer, vous ne serez pas déçus.


Cotes

Film9
Présentation9
Suppléments8
Vidéo10
Audio10