Les Bougon - C'est aussi ça la vie!
Saison trois
Alliance Vivafilms / Radio-Canada Télévision / AETIOS Productions

Réalisateur: Louis Bolduc
Année: 2006
Classification: 14A
Durée: 299 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Français (DD51, DD20)
Sous-titres: Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
19 décembre 2007

Avec la sortie de ce coffret de la troisième saison des "Bougons", une belle aventure de la télévision québécoise prend fin. Succès incroyable dès sa première diffusion, cette émission a permis de lancer la carrière de nouveaux comédiens intéressants, comme Hélène Bourgeois-Leclerc et Antoine Bertrand, et de propulser son auteur, François Avard, au rang de superstar. Même des comédiens chevronnés comme Louison Danis et Claude Laroche ont largement profité de la popularité de la série pour revenir à l'avant-plan de la scène.

Qui ne connaît pas les entourloupettes et les magouilles de la famille Bougon? Mélange de critique sociale, de comédie et de drame, la série de M. Avard faisait jaser tout le Québec (ou presque) chaque semaine. Phénomène comparable au Elvis Gratton de Pierre Falardeau et Julien Poulin, par son succès auprès d'un public divers autant intellectuels que gens ordinaires, cette émission ne se gène pas pour poser des questions sur le fonctionnement de notre système et pour le critiquer vertement. Et même si parfois les personnages tirent à boulet rouge sur les mauvaises cibles, ou si parfois leur analyse politique est un peu simpliste, il n'en reste pas moins que leur présence était indispensable dans la boîte à mensonges qu'est la télévision. En effet, trop peu de séries de fiction osent (ou désirent) se pencher sur les rouages de la machine et intégrer un peu de réflexion parmi tout ce divertissement. On laisse ça d'habitude aux documentaires et aux émissions d'affaires publiques de Télé-Québec (qui sont souvent excellentes soit dit en passant...)

Le piège des Bougon, comme pour Elvis Gratton, c'est qu'en utilisant la comédie et des anti-héros pour faire passer un message, ou pour tenter de conscientiser le public, on risque de manquer notre coup et de faire des idoles de gens qui sont en fait des caricatures. Les niveaux de compréhension du message étant différents dépendamment de l'instruction, de l'environnement et de la culture de chaque téléspectateur, on se retrouve parfois avec un pétard mouillé. Ainsi là où on pensait faire réfléchir ou là où on pensait réveiller on fait seulement rigoler. À l'instar des Simpsons, de ce bon vieux Elvis Gratton ou même des textes des chansons de Plume Latraverse, qui sont populaires de différentes façons selon le public concerné, l'avenir nous dira si "Les Bougon" resteront présents dans nos mémoires comme un signal d'alarme citoyen ou comme un simple et excellent divertissement...

Je ne sais si François Avard et son co-scénariste Jean-François Mercier ont eu le même raisonnement, mais dans ce coffret de la troisième saison on retrouve beaucoup moins d'humour que dans les deux premières. C'est toujours aussi drôle, mais l'esprit ou l'ambiance des épisodes est plus sérieux. Les personnages sont toujours aussi croches, mais soudainement les choses ne vont plus aussi bien qu'auparavant. La saison débute avec une remise en question du mode de vie parasitaire adopté et prêché par la famille suite à l'hospitalisation de Mao. C'est le "beau risque" de René Lévesque, mais version Maman Bougon. Par la suite, on se promènera entre l'histoire d'amour de Junior, le nouveau-né de Dolorès, Mononque qui se trouve un emploi dans une banque, le cynisme radical de Papa et d'autres aventures.

Pour la qualité d'image, on s'est forcé et on nous livre un produit très bien présenté. Les couleurs sont très bien définies, le transfert fait honneur à l'excellente direction de la photographie avec un beau rendu des contrastes et un piqué de l'image parfait. La définition et les contours sont aussi impeccables ce qui rend le tout plaisant à regarder. L'aspect audio des DVD est aussi intéressant. Une belle couleur aux dialogues, bien mise en évidence par un mixage impeccable et le tout ponctué d'une musique présente, mais complice ajoute grandement à l'ambiance de l'émission. L'effet dolby se fait aussi bien sentir dans certaines séquences plus cacophoniques, surtout lorsque Papa Bougon (Rémy Girard) part sur ses légendaires tirades contre le système et que toute la famille surenchérit...

On s'est aussi forcé pour les menus. La page d'accueil de chaque DVD contient un écran multiple contenant des extraits de chacun des épisodes jouant à tour de rôle. On peut ainsi se promener sur une portion d'écran après l'autre et visionner un court clip représentatif de l'épisode. Il n'y a malheureusement pas de suppléments sur ce coffret. On aurait pensé qu'avec la dernière saison on aurait eu droit à une petite surprise, mais ce n'est pas le cas. Peut-être pour le coffret intégral lors des vingt-cinq ans!


Cotes

Film8
Présentation8
Suppléments-
Vidéo8
Audio8