Braindead
The Complete Series
Paramount Home Media Distribution / CBS DVD

Créateurs: Robert King, Michelle King
Année: 2016
Classification: PG
Durée: 561 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)
Code barres (CUP): 032429254825

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Jimmy Chartrand
6 décembre 2016

Probablement trop ambitieuse pour la télévision, la prometteuse puis rapidement excellente télésérie BrainDead produite entre autres par Ridley Scott, aurait certainement eu un plus grand succès sur une chaîne spécialisée. Néanmoins, on peut affirmer sans l'ombre d'un doute qu'entre The Good Wife et son spin-off à venir, le duo King aura créé l'une des satires politiques les plus jouissives qui nous aura été de voir depuis longtemps, ce, en étant diffusée pendant l'une des campagnes électorales les plus incontrôlables de l'histoire des États-Unis.

Aidé d'une distribution exemplaire, dominée par la toujours succulente Mary Elizabeth Winstead, hautement bien accompagnée de ses talentueux comparses parmi lesquels on trouve notamment Aaron Tveit, Danny Pino, un délirant Tony Shalhoub, Nikki M. James, un déjanté Johnny Ray Gill, Jan Maxwell, Zach Grenier et de nombreux guest star comme Margo Martindale, Santino Fontana et Omar Maskati notamment, la série est propulsée par son grand sens du rythme et son écriture acérée.

Brièvement, on y suit la soeur d'un sénateur qui se retrouve, malgré toutes ses convictions, à travailler temporairement en politique à Washington pendant que se déroule une invasion extra-terrestre particulièrement vicieuse.

S'amusant avec des genres divergents allant de la science-fiction au drame, en passant par la comédie majoritairement absurde jusqu'à une violence cartoonesque, malgré ce que son titre indique, les fans d'horreur seront probablement déçus du ton plus léger de l'ensemble. Pour les autres, on se retrouve avec un House of Cards sur les stéroïdes face à un degré métaphorique et symbolique qui finira ultimement par évoquer avec surprise le True Blood d'Alan Ball.

Alors que Ball utilisait le vampirisme pour parler de racisme parmi tant d'autres choses, BrainDead se permet d'utiliser l'invasion d'une autre planète pour pointer du doigt les grandes absurdités de la politique américaine. Si la proposition peut paraître lourde, elle suit un développement constamment axé sur le divertissement et sait toujours surprendre dans les avenues qu'elle emprunte, s'avérant souvent imprévisible et priorisant l'inédit, tout comme une fixation singulière pour le bizarre et l'étrange.

La complicité d'ensemble est palpable tout comme le soin apporté à la technique qui va de sa mise en scène maîtrisée et osée jusqu'aux habiles compositions élégantes de David Buckley. Avec ses couleurs vives, la qualité visuelle et auditive pour ce qui est des dialogues et de la musique, nous permet d'apprécier l'ensemble sans problème.

Sans être exceptionnels, les suppléments sont assez intéressants. Il n'y a pas de commentaires audio, mais trois segments making of d'environ dix minutes à écouter préférablement après la série pour éviter tous spoilers. Un se concentrant sur l'histoire, un sur les personnages et un sur l'aspect politique de la télésérie. On aurait aimé un aspect sur la musique ou sur les délirants recap de Jonathan Coulton, mais bon. Au moins, il y a également un trop court deux minutes de bloopers et des scènes supprimées de tout genre et de diverses durées pour neuf des treize épisodes, histoire de prolonger notre appréciation de la série.

Si la présentation est soignée et minimaliste, jouant beaucoup sur le bleu, le blanc et le rouge du drapeau américain, tout comme de ses menus animés accompagnés d'un des thèmes musicaux entraînants de la série, on retrouve l'identification des épisodes à l'endos de l'encart, à l'intérieur de la pochette. Les titres d'épisode surprennent de par leur longueur puisqu'ils sont rédigés selon les principes académiques du journalisme. Ils sont séparés ainsi sur les quatre disques:

  • Disque 1: The Insanity Principle: How Extremism in Politics is Threatening Democracy in thr 21st Century / Playing Politics: Living Life in the Shadow of the Budget Showdown - A Critique / Goring Oxes: How You Can Survive the War on Government Through Five Easy Steps / Wake Up Grassroots: The Nine Virtues of Participatory Democracy, and How We Can Keep America Great by Encouraging an Informed Electorate
  • Disque 2: Back to Work: a Behind-the-Scenes Look at Congress and How it Gets Things Done (and often doesn't) / Notes Toward a Post-Reagan Theory of Party Alliance, Tribalism, and Loyalty Past as Prologue / The Power of Euphemism: How Torture Became a Matter of Debate in American Politics
  • Disque 3: The Path to War Part One: The Gathering Political Storm / Taking on Water: How Leaks in D.C. are Discovered and Patched / The Path to War Part Two: The Impact of Propaganda on Congressional War Votes
  • Disque 4: Six Points on the New Congressional Budget: The False Dichotomy of Austerity vs. Expansionary Policies / Talking Points Toward a Wholistic View of Activism in Government: Can the Top Rebel? / The End of All we Hold Dear: What Happens When Democracies Fail: A Brief Synopsis

Comme la série n'a pour l'instant aucun avenir, il est primordial de savourer sa première et possiblement unique saison pour en rehausser l'intérêt face à son intelligence et son haut degré de divertissement. Ambitieuse et toujours meilleure au fil des épisodes, voici une série qui n'aura tristement pas fait autant de bruit qu'elle aurait dû.


Cotes

Film9
Présentation7
Suppléments6
Vidéo8
Audio8