Brotherhood
The Complete First Season
Paramount Home Entertainment / Showtime Entertainment

Réalisateurs: Nick Gomez, Brian Kirk
Année: 2006
Classification: 18A
Durée: 583 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DDST), Espagnol (Mono)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Catherine Nguyen
25 février 2007

Les relations familiales causent souvent bien des frictions, car au contraire de nos amis, on ne choisit pas les membres de notre famille: il faut donc parfois s'accoutumer de leurs défauts. La famille Caffee ne fait pas exception à la règle, mais rajoutez à cela le fait qu'ils soient impliqués dans la mafia irlandaise: "Brotherhood" forme donc un beau mélange d'une série où le crime, la politique et les conflits familiaux s'entrecroisent.

Les frères Caffee, Tommy (Jason Clarke) et Michael (Jason Isaacs), sont vraiment le jour et la nuit. Alors que le premier est un représentant de l'État pour le quartier irlandais surnommé 'The Hill', vivant quasi-honnêtement sa vie en tentant de supporter sa famille financièrement, son frère est plutôt un mafioso endurci qu'on présume mort, car personne n'a eu de ses nouvelles depuis les sept dernières années. Leur mère (Fiona C. Erickson) était très attachée à lui et vit dans le deuil de revoir son fils chéri réapparaître un jour: ses vœux seront toutefois exaucés puisque Michael retourne au bercail du jour au lendemain, comme s'il ne s'était rien passé. Son retour dans la ville crée tout un émoi puisqu'il reprendra ses anciennes activités, au grand dam de son frère Tommy dont l'avenir politique est largement compromis.

Je dois admettre avoir eu beaucoup de difficultés à embarquer dans la série, même si le scénario semblait à priori assez intéressant: dès le premier épisode, la violence gratuite embarque immédiatement, alors qu'on voit l'un se faire assommer le crâne par de multiples coups de pelle, ou encore l'autre qui se fait arracher les boucles d'oreille à froid, simplement pour le plaisir de montrer les atrocités qui se font dans ce milieu. Vous ne pourrez vous retenir de comparer la série aux très populaires Sopranos, dont le succès n'a plus besoin d'être justifié: "Brotherhood" prend un peu plus de temps à trouver le bon rythme et avec seulement treize épisodes dans la première saison, mon attention a quelque peu été éparpillée. Il y a énormément de références bibliques, chose que vous remarquerez à travers le titre de chacun des épisodes qui reprend un verset de la Bible: j'ai également trouvé cet aspect un peu lourd. Il faut toutefois lui accorder le fait que les personnages sont tout à fait intéressants et qu'avec un peu plus de latitude, les saisons suivantes pourraient devenir plus intéressantes, à condition d'avoir suffisamment de contenu dans les épisodes.

Du côté technique, on nous présente la série dans un format anamorphique, tel que diffusé à la télévision: bien que ce ne soit pas une série haute en couleurs, aucun défaut majeur dans l'image ne vient entraver notre écoute, sinon qu'on remarque parfois certaines limitations du côté des prises de vues. Au niveau du son, on nous fournit une piste audio très adéquate: encore ici, il n'est pas question d'énormes artifices puisque la série est beaucoup plus axée sur les dialogues, toutefois le son est clair et le tout est bien équilibré. En ce qui concerne les suppléments, c'est plus limité avec la présence d'une seule piste de commentaires sur le neuvième épisode, en compagnie du créateur Blake Masters et du producteur exécutif Henry Bromell. Ils nous fournissent des renseignements sur la série en général, sachant que cette piste est le seul réel supplément du coffret, ils donnent le plus d'informations possible dans la limite de temps donnée. On nous offre en prime une carte dite 'Power Map', qui détaille de façon imagée les liens et relations de pouvoir entre les différents personnages de la série, accompagnée de bandes-annonces, d'une galerie de photos et d'une biographie des acteurs principaux de la série.

Voici la liste des épisodes du coffret de la première saison:

En somme, une série pas trop mauvaise, mais dont le potentiel reste à développer: que les fans des Sopranos soient avertis toutefois, car le niveau entre les deux séries ne se compare pas vraiment!


Cotes

Film6
Présentation3
Suppléments4
Vidéo6
Audio6