Buffy The Vampire Slayer
The Complete Second Season
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur:
Année: 1998
Classification: NR
Durée: 960 minutes
Ratio: 1.33:1 (4:3)
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD20), Français (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 6 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Frédéric Gouin
12 juin 2002

Avec la fin des vacances d'été (les vampires et les démons ont aussi droit de prendre congé pendant l'été!), Buffy revient à Sunnydale dans un drôle d'état d'esprit. Elle est peu confuse et mélangée après avoir été ramenée à la vie au printemps précédent. Elle doit se tenir prête, car les forces du mal l'attendent de pied ferme.

C'est dans la deuxième saison qu'on découvre quelques nouveaux ennemis de Buffy. Tout d'abord "Anointed One", le jeune enfant qui tente de ramener l'ennemi de la première saison : "The Master". Toutefois, son plan fait rapidement patate avec le retour à la maison de Spike (le vampire "bleaché") et Drusilla qui n'hésite pas à se débarrasser de ce bambin. Mais Buffy en a déjà plein les bras avec le "Reptile Boy", "Ethan Rayne", "Eyghon", l'ordre de Taraka, les Texans "Lyle et Tector Gorch", "Ted" (John Ritter!), "The Judge", le loup-garou, une sorcière maléfique et "Der Kindestod". Ouf!, toute une saison n'est-ce pas?

Les évènements marquants de cette deuxième saison sont :

La finale de la saison permet de conclure plusieurs histoires, mais je vous laisse le soin de la découvrir par vous-même.

Six DVD sont requis pour inclure les 22 épisodes de cette captivante série. Les cinq premiers contiennent quatre épisodes chacun alors que le dernier en contient deux plus la majorité des extras. Le format de l'image est bien sûr en plein écran (1:33 :1) tel que vu à la télévision. La qualité de l'image varie beaucoup selon les scènes. Celles qui sont trop obscures dévoilent un grain assez important enlevant une grande partie des détails. Pour les scènes claires, la qualité est assez acceptable, elle se rapproche de ce que l'on voit à la télévision.

Deux pistes sonores sont présentes pour chaque DVD : Une piste anglaise Dolby Digital 2.0 et une piste française Dolby Digital 2.0. C'est sûr qu'une piste sonore Dolby Digital 5.1 aurait été géniale pour les scènes de combats, mais il ne faut pas oublier que c'est une série télévision et qu'une piste Dolby Digital 5.1 est parfaitement inutile pour cette diffusion (pour le moment!).

Les menus sont vraiment bien faits. C'est assez difficile à expliquer! C'est une animation qui nous permet de circuler dans un parc. L'animation est géniale et conserve le cachet particulier de l'émission. Le premier menu offert permet de choisir l'émission voulue. Lorsque ce choix est fait, un nouveau sous-menu permet de choisir la langue, un chapitre particulier, le retour vers le menu principal ou d'écouter l'épisode en question.

Il y a des extras éparpillés sur les différents DVD. Pour les épisodes "Reptile boy" (2), "What's My Line ? part 1 & 2" (3) et "Innocence" (4), il est possible d'écouter l'épisode avec le commentaire audio d'une personne ressource (réalisateur, scénariste, etc.) et de visionner le script de l'épisode. Pour les épisodes "Surprise" (4), "Innocence" (4), "Passion" (5) , "I only have eyes for you" (5) et "Becoming part 1 & 2" (6), il est possible d'écouter une entrevue avec Joss Whedon, scénariste et réalisateur.

Pour le reste des extras, on les retrouve sur le dernier disque, le sixième. Trois documentaires assez complets permettent d'en apprendre plus sur l'univers Buffy. Le premier s'intitule "Designing Buffy". D'une durée de 13 minutes, les intervenants nous informent sur les différents décors nécessaires pour produire l'émission : la maison de Buffy, le quartier général des vampires, le Bronze, etc. Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est lorsque qu'on nous explique le décor de la maison de Buffy, l'interlocuteur s'y trouve et pour chaque détails qu'il explique, on voit une scène de la série qui utilise ce détail. Documentaire très complet.

Le deuxième documentaire s'intitule "A Buffy Bestiary". D'une durée de près de 30 minutes, il est possible d'en connaître davantage sur chacun des monstres de la saison deux. Chaque comédien vient parler de son propre monstre. Ça fait drôle de les voir au naturel. On n'explique pas les effets spéciaux utilisés pour les monstres. On se contente d'expliquer le personnage. Par contre, dans le troisième documentaire "Beauty and Beasts" on traite des maquillages pour les belles (Buffy et Cordy) et les monstres. D'une durée de 20 minutes, on fait pas mal le tour des différents monstres de la saison et on explique les étapes de transformations. Vive le latex!

Il y aussi quatre galeries de photos : "Still Gallery" pour les photos tirées directement de l'émission, "Set designs" pour les décors, "Monster sketches" pour les croquis des monstres et "Set designs blue prints" qui sont les plans d'architectures des décors, dont la maison de Buffy. Ce n'est pas tout. Six publicités pour la télévision pour la série Buffy, une publicité pour l'annonce du coffret vidéo de la série Angel, deux publicités de l'Angleterre et onze biographies des acteurs et artisans.

Un coffret qui rend bien justice à la série. "Buffy : The Vampire Slayer" est comme une drogue malsaine : on en devient vite dépendant!


Cotes

Film8.5
Menu9
Suppléments8
Vidéo5
Audio7