Burn Notice
Season Six
20th Century Fox Home Entertainment

Créateur: Matt Nix
Année: 2012
Classification: 14A
Durée: 772 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Portugais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 4 (DVD-9)
Code barres (CUP): 024543830252

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
6 août 2013

La série "Burn Notice" créée par Matt Nix et se retrouve sur les ondes du réseau USA Network depuis 2007. Série d'action et d'espionnage, la septième et dernière saison est présentement diffusée et depuis son entrée en scène, "Burn Notice" n'a cessé de se renouveler aux grands plaisirs de ses amateurs. Mettant en vedette Jeffrey Donovan dans le rôle-titre, Gabrielle Anwar et le bon vieux Bruce Campbell la série compte plus de cent épisodes et un téléfilm, son succès ne peut donc pas être nié. Cette semaine, j'ai découvert cette série avec le visionnement de la sixième saison et voici ce que j'en ai pensé.

Avant tout, si vous êtes comme moi et que vous n'avez aucune idée de l'histoire de "Burn Notice", vous devez savoir ceci. Michael Westen (Donovan) est un agent secret qui se voit grillé au beau milieu d'une opération. Il se retrouve du jour au lendemain à Miami, sans emploi et surtout sans trop savoir pourquoi. Le plus bizarre dans tout ça c'est qu'il est surveillé très étroitement par les agences fédérales et il n'est pas autorisé à quitter la ville. Il devra donc mener des opérations à son propre compte pour divers clients de Miami afin qu'il puisse survire et mener un semblant de vie normale. Pour ce faire, il montera une petite équipe composée d'une ancienne flamme, Fiona Glenanne (Anwar) et d'un marine à la retraite Sam Axe (Campbell). Son expérience dans l'espionnage l'aidera grandement à résoudre plusieurs affaires, mais son objectif principal reste toujours à trouver pourquoi il a été grillé.

La sixième saison débute là où l'intrigue de la cinquième nous avait laissé. Michael a réussi à devenir consultant pour la CIA et se rapproche de son but. Cependant, Anson Fullerton a refait surface et le fait chanter. Pour en finir avec le chantage qu'il exerce sur Michael, Fiona, la femme de sa vie décide de se rendre aux autorités. Après cet événement, Michael n'a qu'une seule idée en tête, mettre la main sur Fullerton, peu importe le prix. Malheureusement pour lui, cette chasse à l'homme risque de coûter très cher.

Les dix-huit épisodes de cette sixième saison se retrouvent dans un ensemble de quatre disques. Le coffret de dimension standard nous montre les trois personnages principaux sur la pochette. Le menu, identique sur chaque disque, nous montre quelques séquences avec le thème de la série qui tourne en boucle. On peut écouter les épisodes en rafale ou un à la fois. Voici la répartition de ceux-ci:

Au niveau visuel, les épisodes sont bien rendus sur le format. La série garde son aspect qui me fait penser à une série des années quatre-vingt, mais les couleurs sont belles, l'image est bien définie et on y retrouve une belle profondeur. Au niveau sonore, les dialogues réussissent toujours à tirer leurs épingles du jeu malgré les explosions, les coups de feu et les poursuites en voiture. Un bon mélange de la musique avec tout ça et on frôle la perfection.

Au niveau des suppléments, tout d'abord à l'insertion du disque 1, une bande-annonce nous propose différentes séries de la Fox dont les excellentes How I Met Your Mother, New Girl et White Collar. Ce qui nous fait réaliser qu'il y a beaucoup de bonnes séries télévisées et qu'il faut faire des choix difficiles pour ne pas passer notre vie devant le téléviseur. Pour le reste, on retrouve sur chacun des disques quelques segments ici et là. Des scènes coupées au montage pour l'épisode "Last Rites" (disque 1), "Means & Ends" (disque 3), "Over the Line" (disque 3), "Best Laid Plans" (disque 4), "You Can Run.." (disque 4) et une piste de commentaires pour "Shock Wave" (disque 2) réunissant Matt Nix, Renny Harlin, Jeffrey Donovan et Bruce Campbell. Le tout se termine avec un segment de bloopers et une visite sur le plateau, tous deux sur le quatrième disque de l'ensemble.

Au final, je ne peux pas vraiment comparer cette saison aux précédentes de la série à savoir si elle est meilleure ou pas, mais ce que je peux vous dire c'est que les dix-huit épisodes m'ont offert tout un divertissement. La seule chose qui me reste à faire est de me trouver les cinq saisons précédentes et me mettre à jour dans cette histoire pour la terminer en beauté avec la septième.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments5
Vidéo9
Audio9