C.A. (Conseil d'Administration)
Saison 1
Alliance Atlantis VivaFilm / Novem Télévision

Réalisateur: Podz
Année: 2007
Classification:
Durée: 299 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Non
Langue: Français (DD51, DD20)
Sous-titres: Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Catherine Nguyen
20 janvier 2008

Le C.A. est composé de quatre membres, diplômés des HEC, qui se réunissent de façon hebdomadaire pour discuter: Maude Léveillée (Sophie Bourgeois) est bachelière en marketing, et travaille depuis peu chez Radio-Énergie. Elle est très à l'affût des dernières tendances et veut toujours être plus belle, plus riche, plus sensuelle au lit: elle est définitivement prête à avoir un chum, mais ne trouve personne à la hauteur de ses espérances. Jean-Michel Rousseau (Louis Morissette) a lui aussi terminé ses études en marketing: il travaille maintenant pour une firme qui gère la carrière des sportifs, habite dans un bel appartement dans le Vieux Montréal, avec son ami Yannick Duquette (Antoine Bertrand), un comptable. Ensemble, ils fréquentent les bars, à la recherche de nouvelles femmes pour garnir leur carnet de numéros de téléphone: or, Jean-Michel a beaucoup plus de succès que Yannick, qui passe souvent pour le bon grand frère, notamment en raison de son apparence.

Ce dernier voue un amour secret à Sarah Lamontagne (Isabelle Blais), la dernière du quatuor, mais également la seule non-célibataire du groupe. Après ses études en finances, elle aurait pu se destiner à une grande carrière, mais a préféré se ranger dans l'entreprise familiale de ses parents, dans le domaine des assurances. Tout de même, elle gagne un bon salaire, ce qui n'est pas sans créer de remous avec son chum, Martin Poirier (Alexandre Goyette). Ce dernier est le seul personnage récurrent qui ne fait pas partie du C.A., et jalouse quelquefois les amis de sa blonde. Ils demeurent ensemble dans un petit quartier tranquille de Brossard, en banlieue, et mènent la vie d'un vieux couple, autant au niveau amoureux qu'au niveau sexuel. Chaque semaine, notre quatuor se réunit pour se raconter leurs dernières péripéties, que ce soit autour d'une table pour savourer un bon souper ou autour de la piscine de Sarah pour manger du BBQ. Quoi qu'il en soit, ils partagent tout, tout, tout, et n'ont aucun tabou les uns envers les autres.

Treize épisodes d'une vingtaine de minutes chacun sont présents dans cette première saison, et sont divisés sur les trois premiers disques:

La série est tout simplement savoureuse, et vraiment trop courte! J'ai écouté les treize épisodes en une seule soirée et qu'elle ne fut pas ma surprise d'apprendre que le quatrième disque ne contenait que des suppléments. L'émission aborde de sujets variés, et bien que je pensais qu'il serait plus question de leur vie professionnelle, il s'agit bien plus de leur vie personnelle, vécue via leurs relations amoureuses (ou absence de!), leur sexualité, et leur amitié. J'ai bien aimé le fait que ce ne soit pas quatre célibataires, mais qu'au contraire, le couple formé par Sarah et Martin explore l'autre côté de la médaille, soit celui d'être dans un couple stable, mais d'avoir une vie sexuelle et amoureuse quelque peu monotone. Le quatuor a une grande complicité et leurs discussions sont ouvertes, franches et honnêtes. L'émission me faisait beaucoup penser à Sex and the City, étrangement, par le fait que le sexe fait partie intégrante de tous les épisodes, mais avec un auditoire qui peut être unisexe, en raison des personnages et des sujets abordés!

Au niveau des suppléments qui sont tous situés sur le quatrième disque, il y a deux sections que j'ai trouvé ennuyantes par leur format: on nous présente les membres du C.A., soit notre quatuor plus Martin Poirier, le chum de Sarah, sur trois pages de texte. Chacun des personnages est présenté, ses défauts, ses qualités, sa ville natale, pour qu'on connaisse mieux les personnages. Après avoir visionné les treize épisodes, ce n'est plus vraiment pratique de lire cela. La section suivante présente les biographies des comédiens, en plus de celle de Podz, et du scénariste François Avard et producteur Louis-Philippe Rochon, qui ont tous deux collaboré à la télésérie Les Bougon, c'est aussi ça la vie. Encore là, que du texte: c'est un DVD, j'aimerais bien avoir des trucs plus interactifs! L'odre du jour des producteurs, où Louis-Philippe Rochon et Véronique Cloutier discutent de la série. Leurs propos sont intéressants, mais j'ai un commentaire futile à faire: ils sont assis dans un cubicule de bureau pour filmer leurs commentaires, ce qui fait extrêmement cheap. Je comprends les restrictions des budgets, mais une salle de conférence aurait été très réalisable et beaucoup plus à propos pour la série, comme s'il s'agissait d'un conseil d'administration. Ils nous apprennent que lors de leurs entrevues pour le choix des acteurs, comment ils ont choisi les comédiens non pas seulement en fonction de leur talent individuel, mais qu'ils ont vraiment fait des combinaisons du quatuor pour voir s'il y aurait de la chimie entre les personnages du C.A., fait très important pour créer une complicité entre eux. Je crois qu'ils ont bien réussi ce côté, puisque nos quatre comparses se complètent à merveille.

Le supplément suivant s'intitule "C.A. Procès-Verbal": où les acteurs se réunissent au Champion Lane (place de bowling) à Greenfield Park: c'est comique de reconnaître dans la série de nombreux endroits que j'ai fréquentés, notamment des scènes tournées à l'UQAM, à Brossard (ma ville natale!), etc. Différents sujets sont abordés, notamment les acteurs qui racontent leurs scènes préférées, ils abordent du concept des scènes Signature. Ces scènes sont en fait celles où un des membres du C.A. raconte aux autres une histoire ou une anecdote, et que la caméra nous ramène un flashback dudit événement: on voit alors les autres personnages du C.A. dans la même scène, comme spectateur silencieux. Ce qui est particulier toutefois, c'est qu'ils gardent les mêmes vêtements que lorsqu'ils se font raconter l'histoire, donc si par exemple pendant leur BBQ autour de la piscine, Sarah raconte sa dernière péripétie au lit avec Martin, on va voir le couple dans leur chambre familiale et les trois autres autour du lit en maillot de bain, tout détrempé. J'ai personnellement adoré ce concept, même s'ils prétendent que c'est un concept original à Podz alors que ça m'a rappelé Six Feet Under ou plusieurs autres séries ou film précédemment tournés.

Sont finalement présents une bande-annonce de la saison 2 (que j'ai très hâte de voir en DVD!) et deux épisodes sous-titrés en anglais... Je n'ai pas compris le but de cette manœuvre, pourquoi seuls DEUX épisodes seraient sous-titrés, mais bon. Les deux suppléments qui ont plus de contenu sont intéressants, mais j'aurais aimé voir une piste de commentaires, ou même un bêtisier, qui aurait été bien à rajouter sur le DVD. Du côté de la présentation, les menus sont assez simplistes, une simple photo du quatuor dans une des scènes Signature, tirée en plus du générique, avec une musique de fond un peu trop forte à mon goût, et aucune grande animation. Un autre aspect qui m'a déplu, concept souvent vu sur les DVD de séries québécoises, est la tendance à faire les menus de façon à ce qu'après qu'on ait choisi un épisode, on nous amène à un sous-menu d'épisode où une brève description du synopsis est textuellement représentée à l'écran, dévoilant parfois des punchs. Je conseille d'éviter de lire ces derniers et de passer directement à l'épisode.

Pour terminer, côté technique, c'est net. L'image est d'une excellente qualité (on nous présente le logo HD de Radio-Canada dans chaque épisode!) et dépourvue d'imperfections. Au niveau audio, les dialogues, la musique et effets ambiophoniques sont bien balancés, mais je dois dire que j'ai trouvé la trame sonore peu variée.


Cotes

Film8
Présentation5
Suppléments5
Vidéo8
Audio7