C.A. (Conseil d'Administration)
Saison 4
Alliance Atlantis VivaFilm / Novem Télévision

Réalisateur: Podz
Année: 2010
Classification: 14A
Durée: 276 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Non
Langue: Français (DD51, DD20)
Sous-titres: Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (DVD-9)
Code barres (CUP): 065935838630

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
5 août 2010

Présentée sur les ondes de Radio-Canada au début de 2010, la quatrième et ultime saison de la populaire série "C.A." conclut en beauté les aventures drôles et dramatiques de nos quatre amis en herbe.

Les conseils d'administration ne se tiennent plus comme avant depuis que Sarah (Isabelle Blais) a un enfant. Elle est tellement mère poule que son chum Martin (Alexande Goyette) se sent exclut de cette relation fusionnelle. Éternelle célibataire, sa meilleure amie Maude (Sophie Bourgeois) continue à se faire du mal dans des relations sans lendemain, jusqu'au moment où elle décide de sortir avec son patron! Cela ne va guère mieux du côté des garçons. Jean-Michel (Louis Morissette) est de plus en plus dépendant à la drogue, ce qui aura des conséquences fâcheuses sur sa situation professionnelle et amoureuse. Extrêmement jaloux et dépendant, Yannick (Antoine Bertrand) finit par se mettre tout le monde à dos, ce qui n'est rien pour aider son humeur changeante.

"C.A." est probablement l'exception qui confirme la règle: chaque nouvelle saison est encore meilleure que la précédente. Ce quatrième et dernier volet respecte cette logique en s'avérant la plus réussie du lot. D'un côté il y a les dialogues mordants de Louis Morissette et de François Avard qui font mouche, traitant avec pertinence de sexe, de problèmes de couples et d'amitiés délicates. De l'autre il y a des drames universels mais jamais anodins, dont les personnages s'enrichissent au fil des épisodes. Même si ces troubles chez les trentenaires ont déjà été traités auparavant, le tout ne manque pas d'audace et d'intérêt, bénéficiant d'une réalisation dynamique de Nicolas Monette et d'une interprétation presque sans faille. Les quatre protagonistes affichent une belle complicité, arrivant à jongler autant avec l'ironie que l'émotion, alors que la distribution secondaire surprend par sa vivacité. Ils ne peuvent malheureusement pas sauver la conclusion qui se veut décevante. Après avoir pris soin d'éviter la plupart des pièges associés à ce type de sujet, le scénario se termine dans la facilité, ce qui laisse une impression inachevée à l'intrigue.

Cette quatrième saison est dotée de 13 épisodes répertoriés sur trois disques. Chacun des segments s'échelonne sur 22 minutes. Voici les aventures qui attendent nos quatre comparses:

La musique de FM Le Sieur pimente les situations sans toutefois rester en tête. Le générique de la série est cependant plus accrocheur. Les pistes sonores francophones font ressortir des bruits mélodiques des différentes enceintes tout en privilégiant constamment la bonne compréhension des dialogues. D'assez visibles sous-titres blancs en français sont disponibles en cas de besoin. Les images se veulent détaillées, parfois saturées ou stylisées, avec un soin apporté aux teintes. Tant mieux, car la palette de couleurs aurait pu être mieux définie, tout comme l'intensité des contrastes.

L'ordinaire pochette mauve est à l'effigie des quatre personnages importants. Le menu principal des DVD reprend cette idée de gang. Bien que le rendu soit statique, le thème d'introduction se fait entendre. En sélectionnant un épisode, un court descriptif apparaît directement à l'écran, ce qui n'est pas toujours recommandable pour le spectateur qui ne veut rien savoir avant de le voir de ses propres yeux. Un seul et unique supplément se retrouve sur le troisième disque. Il s'agit d'un court documentaire de six minutes relatant la dernière journée de tournage. Les comédiens évoquent leur expérience en ne lésinant pas sur l'humour. Sympathique, mais extrêmement superficiel comme bonus pour conclure une émission aussi divertissante.

Au fil des saisons, "C.A." n'a pas cessé de s'améliorer, laissant au vestiaire ses gags répétitifs et stéréotypés pour embrasser quelque chose de plus vrai et authentique. Ce quatrième volume s'avère le plus intéressant tant le public s'est complètement attaché aux drames que peuvent vivre Maude, Sarah, Yannick et Jean-Michel. Peut-être qu'un jour, dans bien des années, ils seront de retour au petit écran.


Cotes

Film7
Présentation4
Suppléments2
Vidéo7
Audio6