Channel Zero: Candle Cove
Season One
Universal Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Craig William Macneill
Année: 2016
Classification: 14A
Durée: 260 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (DVD-5)
Code barres (CUP): 191329022085

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Patrick Robert
21 octobre 2017

En 1988, cinq jeunes ont mystérieusement disparu de la petite communauté de Iron Hill. Les cadavres de quatre d'entre eux ont été découverts dans les semaines suivantes, suspendus aux arbres de la forêt, mais le cinquième, Eddie Painter, n'a jamais été retrouvé. Vingt-huit ans plus tard, Mike Painter, son frère jumeau, est devenu psychologue pour enfants. De passage dans sa ville natale après une longue absence, il découvre qu'une station locale diffuse des reprises de Candle Cove, une sinistre émission de marionnettes qui, bien qu'elle n'ait été sur les ondes que durant deux courts mois à l'époque des meurtres, a profondément marqué sa jeunesse. Quelques jours plus tard, une autre fillette disparaît à son tour. Persuadé que le retour de l'émission et la disparition de l'enfant sont reliés, Mike fera tout pour empêcher que l'histoire se répète et que l'assassin d'antan, qui n'a jamais été appréhendé, ne fasse une nouvelle génération de victimes.

Produite par la chaîne Syfy, "Channel Zero" est une anthologie d'horreur (à la American Horror Story) qui puise dans le "Creepypasta", un style littéraire très moderne empruntant la forme de forums de discussions ou de blogues sur Internet pour se propager, un peu comme les légendes urbaines, et bien que cette série télévisée développée par Nick Antosca soit relativement peu connue, elle gagne définitivement à l'être. Pour sa première saison, la série met en image le mythe de Candle Cove, une émission de marionnettes qui ne passe jamais au même poste ou à la même heure, que personne n'a jamais réussi à enregistrer, et qui pousserait certains enfants à commettre des actes maléfiques.

Dans le but de donner une facture réaliste à cette intrigue aux relents surnaturels, la première saison de "Channel Zero" est majoritairement tournée comme un téléroman, mais le montage insère ici et là de magnifiques (et dérangeantes) touches visuelles, comme une mouche en gros plan se noyant dans un verre d'eau, ou un plateau de tournage où les caméramans s'avèrent être des mannequins de magasin. En plus de créer de longs extraits de Candle Cove, des versions géantes des marionnettes de l'émission hantent parfois les cauchemars des adultes. Bien qu'utilisés avec parcimonie, les effets spéciaux sont saisissants, et l'étrange créature recouverte de dents humaines qu'on peut voir dans plusieurs épisodes frappe définitivement l'imaginaire.

Pour une série télévisée dont personne n'a entendu parler, la distribution de "Channel Zero: Candle Cove" n'est pas constituée de comédiens de seconde zone, loin de là. Dans le rôle de Mike Painter, Paul Schneider est tout en nuances, et on se demande souvent si son personnage est simplement tourmenté par les événements, ou s'il en est responsable d'une quelconque façon. Fiona Shaw (Tante Pétunia dans la franchise "Harry Potter") incarne la mère des jumeaux Painter avec toute la justesse qu'on lui connaît. On retrouve également Natalie Brown ("The Strain") et Luisa D'Oliveira ("The 100"). Même Lucas Villacis, le jeune acteur qui interprète les deux jumeaux Painter quand ils étaient enfants, tire très bien son épingle du jeu.

Le coffret "Channel Zero: Candle Cove" contient l'intégrale de la première saison, soit six épisodes d'environ quarante-cinq minutes chacun sur deux disques au format DVD. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un transfert en haute définition, la qualité de l'image est tout de même appréciable. Du côté du matériel supplémentaire, la maison de production a été plutôt chiche, et seulement six petites scènes retirées du montage constituent l'essentiel du contenu additionnel que l'on retrouve sur l'édition.

Bien que sa réalisation ne soit pas aussi léchée que celle d'un American Horror Story, "Channel Zero: Candle Cove" est à la fois subtil, original, et lugubre à souhait. Il s'agit d'un véritable petit bijou, sur lequel tous les amateurs d'horreur devraient jeter un œil.


Cotes

Film8
Présentation8
Suppléments3
Vidéo8
Audio8