Elementary
The Third Season
Paramount Home Media Distribution / CBS DVD

Créateur: Robert Doherty
Année: 2014-2015
Classification: PG
Durée: 1017 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DDST)
Sous-titres: Anglais, Portugais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 6 (DVD-9)
Code barres (CUP): 032429225344

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
10 novembre 2015

La série "Elementary" nous proposait au cours de la première année, une version moderne des aventures de Sherlock Home dans laquelle il avait été renvoyé par son père de Londres, en raison de sa dépendance à l'alcool et à la drogue. Bien qu'au cours des deux premières saisons, notre détective semble avoir bel et bien réussi à vaincre ses démons, la troisième nous démontre qu'il n'en ait rien. À la fois composée de bonnes enquêtes, cette dernière année de production se concentre plus que jamais, sur la vie personnelle de ses personnages. Principalement sur le côté sombre de son héros principal.

Huit mois sont écoulés depuis le départ précipité de Sherlock pour Londres. N'ayant aucune nouvelle de son associé, Watson continue d'agir à titre de consultant, pour la police de New York et voit un nouvel amoureux se pointer à l'horizon. C'est alors que Sherlock revient dans sa vie accompagné d'une nouvelle apprentie. Entre les affaires de meurtres et l'attitude cavalière de cette nouvelle venue, Sherlock et Watson devront réapprendre à se faire confiance. Une chose qui ne fera pas sans difficulté, puisque le célèbre détective sera amené au cours de cette nouvelle saison, à confronter ses démons intérieurs.

La troisième saison de la série "Elementary" se démontre dans les grandes lignes la moins captivante de toutes. Bien que les enquêtes restent passionnantes, le tout perd énormément de son charme par le manque de chimie entre Sherlock et Watson. Entre les chicanes, et un nouveau personnage qui s'interpose entre les deux principaux héros ainsi que la courte présence de Lucy Liu à l'écran, les aventures ne paraissent plus aussi amusantes qu'auparavant. On comprend que Watson en veut énormément à Sherlock d'être parti pour Londres sans la moindre explication, mais de là à perdurer l'animosité au cours de vingt-quatre épisodes, c'est un peu trop. Surtout que cela entraîne une aura malsaine et pesante tout au long de l'année. La force de l'émission était justement la relation entre les deux principaux protagonistes. Cette fois-ci, on la sacrifie pour une autre beaucoup moins intéressante changeant complètement la dynamique de la série. Un côté qui rend non seulement les épisodes beaucoup moins drôles, mais nettement moins divertissants. De plus, l'attitude distante de Watson nous déplaît énormément. Ceci au point que nous ressentons par moment, du mépris pour elle et son besoin constant de prouver son indépendance à son ancien ami Sherlock. Même si les comédiens demeurent toujours excellents, le fait que les personnages se détestent autant détruit la belle chimie qui résidait entre eux. De cette manière, la série perd toute similitude avec les œuvres de Sir Conan Doyle. Au moins, on peut toujours compter sur les enquêtes et son attitude égocentrique pour la sauver du désastre.

Sur le plan technique, l'image se montre de très bonne qualité. À la fois doté d'une belle palette de couleurs ainsi qu'une reproduction des détails plus qu'adéquate, le tout arrive merveilleusement bien à correspondre à nos attentes. Du côté son, la piste sonore nous suggère une belle profondeur en comparaison aux deux premières saisons. Par l'entremise de dialogues chaleureux ainsi que des sons ambiants plus étoffés, l'univers de Sherlock et de ses collègues paraît plus réaliste que jamais.

La section des suppléments nous propose des courts segments sur les tenues vestimentaires de Watson, et la nouvelle venue Kitty Winter ainsi que l'envers du décor de cette troisième saison. Bien que chacun d'entre eux nous soumet certaines informations passionnantes, d'autres sujets auraient gagné à être plus élaborés. Celle-ci se conclut par une piste de commentaires plus ou moins informatifs pour l'épisode "The Female of The Species" et un bêtisier fort amusant.

Composé d'intrigues intéressantes, la troisième de "Elementary" apparaît malgré tout décevante à cause de la relation difficile qu'entretiennent les deux principaux héros. Espérons que le tout redevienne comme avant pour la prochaine saison.


Cotes

Film6
Présentation8
Suppléments4
Vidéo9
Audio9