The Americans
The Complete Third Season
20th Century Fox Home Entertainment

Créateur: Joseph Weisberg
Année: 2015
Classification: NR
Durée: 450 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais/Russe (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)
Code barres (CUP): 024543104629

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
1er octobre 2016

"The Americans" est certainement une des séries les plus intéressante des dernières années. Au début des années 80, des espions russes vivaient parmi nous sous la forme de familles typiquement américaine. La série nous présente la vie d'un couple d'agents du Directorate S, Elizabeth (Keri Russell) et Philip Jennings (Matthew Rhys), vivant dans la banlieue de Washington, D.C. avec leurs deux enfants (nés en Amérique) à deux pas de chez Stan Beeman (Noah Emmerich), un agent du FBI spécialisé dans le contre-espionnage. Quoique le thème espionnage soit bien mis en vue, c'est plutôt la relation familiale qui est mise d'avant dans la série.

Et ce thème est certainement bien remplis durant cette saison alors qu'Elizabeth et Philip ont la difficile décision de faire part de leur vraie identité à leur fille aînée alors que le Directorate S veut déployer des agents de seconde génération. Disons que leur première expérience n'a pas bien tournée alors qu'un garçon a décidé de tuer ses parents après avoir appris qu'ils étaient traîtres de la nation où il était né. Paige (Holly Taylor) sait que ses parents lui cachent de quoi, mais comme toute bonne fille des années 80, elle croit fermement que ses parents lui cache qu'ils sont sur le point de divorcer... Qu'est-ce qui est le pire d'apprendre? Il faut dire aussi que depuis la dernière saison, Paige va à des rencontres chrétiennes où le pasteur voit en elle une personne qui veut faire du bien. Elle demande même à être baptisée, ce qui inquiète un peu sa mère. Que veut vraiment ce pasteur. Papa Philip ne veut pas trop brusquer sa fille, alors que maman Elizabeth ne vit que pour mère patrie russe. Cela devient une compétition entre les parents à qui aurait le dessus. Elizabeth sait que Philip est moins sur les principes et elle en fait part à leur contact Gabriel (Frank Langella) qui joue avec les sentiments des deux personnages afin de de les attirer dans ses propres plans. Il utilise entre autres, pour Elizabeth, des lettres de sa mère mourante. Cependant, Philip s'en prend amèrement contre Gabriel afin qu'il organise un voyage en Russie pour Elizabeth et Paige pour que cette dernière puisse voir sa grand-mère et porter un regard sur la mère patrie. Paige a du mépris envers ses parents et ce qu'ils représentent. Elle préfère participer aux activités de son église qu'à devenir une espionne.

Comme pour les saisons précédentes, la série englobe les sujets d'actualité de l'époque et m'ont certainement rendu curieux à lire un peu plus sur le sujet. En plus de la Guerre froide, on traite aussi de la guerre russe en Afghanistan (oui ils étaient là avent les Américains) en plus du mouvement anti-apartheid en Afrique. La saison se termine avec le fameux discours de Ronald Reagan à propos de l'Empire du mal (discours qui sera le point de départ de la dégringolade de l'URSS). Il y a aussi plein de magouilles qui se passe entre les agents du FBI (tous suspects d'avoir enregistrer des conversations à l'aide de crayon microphone) autant que du côté du de l'ambassade russe qui ne se font pas confiance l'un envers l'autre.

Elizabeth et Philip font de leur mieux pour garder leurs contacts, mais celui-ci a bien du mal avec les plans de Martha (Alison Wright), la réceptionniste du bureau de Stan au FBI, dont il joue le mari. Il y a aussi du nettoyage à faire lorsque Yousaf Rana (Rahul Khanna) tue Annelise (Gillian Alexy). Philip le protège de la police, car ce dernier peut l'informer sur les agents du CIA en Afghanistan. Il découvre où habite le chef du groupe d'agent et qu'il a une fille de l'âge de Paige. Gabriel force alors Philip d'avoir une relation comme avec Martha, mais avec cette petite fille. Ça ne sera pas facile pour lui, déjà qu'il pile sur ses principes pour la cause. À Moscou, il y a Nina Krilova (Annet Mahendru), l'ancienne informatrice de Stan, qui se retrouve dans un Goulag russe (Prison de Lefortovo) et se fait offrir de jouer les espionnes contre un département russe. Toujours sur l'espionnage, Zinaida Preobrazhenskaya (Svetlana Efremova) arrive au FBI dans une caisse en bois. Stan la suit de près, car il est certain que cette transfuge russe n'est pas aussi blanche que neige, surtout qu'elle gagne accès à des plateformes qu'elle ne devrait pas.

La troisième saison se présente à nous uniquement sur DVD comme la saison précédente. Je trouve ça vraiment bizarre, car du côté critique, c'est une série qui a eu beaucoup de succès dans les côtes d'écoute ainsi que les multiples commentaires des critiques et des téléspectateurs en général. Peu importe le système de cotation que l'on examine, la série est toujours dans le premier rang cinquième. La présentation est très belle, toujours bien claire, même dans la plupart des séquences qui sont sombres. Il y a peu d'artefacts de compression sur cette version réduite de la diffusion originale. Il est vraiment intéressant d'entendre cette série qui nous offre une ambiophonie légère, mais bien plaisante, autant dans la musique que dans les effets d'environnement urbain lorsqu'ils sont à l'extérieur. Étant en train d'apprendre moi-même la langue russe depuis quelque mois, j'ai tenté de déchiffrer l'intéressante pochette qui représente le visage des deux acteurs principaux recouvert de coupures de journaux et d'artefacts russe (passeport citoyen). J'ai aussi saisi assez de parole russe (entre les personnages russes qui sont sous-titrés) pour me rendre compte que certains passages sont plutôt une adaptation dans les sous-titres que de la traduction mot pour mot des expressions. J'ai bien hâte d'en comprendre plus sur la langue et revisiter ces scènes.

Comme suppléments dans ce coffret, nous retrouvons des scènes retranchées pour plusieurs épisodes, en plus d'une revuette nommée "The Cold War for Paige". Cette singulière revuette nous propose des questionnements à savoir comment un enfant de quinze ans pourrait réagir sur cette révélation, comment des parents qui veulent le bien de leurs enfants soient aussi à l'opposé l'un de l'autre ainsi que le rassemblement dans la passons qu'amène tout ce drame.

Utilisant une façon moderne de présenter des histoire dans un passé connu, "The Americans" offre un des meilleurs programmes télévisuels. Il n'est pas étonnant qu'une quatrième saison de la série ait débutée en mars 2016 et que l'on parle de peut-être en faire une cinquième pour l'an prochain.


Cotes

Film9
Présentation7
Suppléments5
Vidéo9
Audio8