7 Men From Now
Special Collectors Edition
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Budd Boetticher
Année: 1956
Classification: G
Durée: 78 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 10
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon François Langevin
26 décembre 2005

Quand John Wayne fonda "BATJAC Productions" en 1952 avec son copain Robert Fellows (Au début la compagnie s'appelait "Wayne / Fellows Productions"), c'était pour permettre au comédien d'avoir un plus grand contrôle artistique sur ses films. De plus, cette compagnie voulait donner la chance à des jeunes artisans talentueux de montrer leurs potentiels en leur permettant de faire des films à petits budgets (série B). C'est ainsi que fut produit le western "Seven Men from Now" en 1956, film écrit par un jeune homme répondant au nom de Burt Kennedy (il deviendra également un réalisateur chevronné), réalisé par Budd Boetticher , un ancien matador professionnel devenu cinéaste qui avait un seul film à son palmarès, et interprété par Randolph Scott, un grand acteur des années 1940 qui avait été relégué aux oubliettes étant considéré trop vieux pour tenir les premiers rôles. L'originalité et le succès inattendu de ce film permirent à ces trois artisans de renouer complicité pour trois autres films The Tall T (1957), Ride Lonesome (1959), et Comanche Station (1960). Malheureusement, ces trois efforts subséquents ne furent pas produits par la BATJAC et leurs venues sur support DVD semblent peu probables.

Ben Stride (Randolph Scott) est un énigmatique cavalier solitaire errant en territoire apache à la recherche de sept hommes qui ont commis un acte irréparable et pour lequel il cherche que justice soit faite. Sur son chemin, il croisera la route d'un jeune couple qui tente de rejoindre la Californie à bord de leur chariot. Il viendra à leur secours, alors que le chariot s'est enlisé dans la boue, et il se joindra à eux pour leur permettre de traverser le territoire apache avec plus de sécurité. C'est à travers cette chevauchée en territoire peu amical, que plusieurs destinées se croiseront et dans laquelle le voile entourant cet acte immonde sera levé.

Ce western ressemble à bien d'autres de par son enveloppe, mais c'est dans son traitement et dans l'élaboration de ses personnages qui sont beaucoup moins stéréotypés que son charme et son originalité émergent. Alors que la plupart des westerns de l'époque ne défendaient qu'une histoire principale, celui-ci a le mérite de cacher bien des mystères à travers son intrigue principale y donnant une profondeur psychologique insoupçonnée. Randolph Scott (il avait plus de 60 ans à l'époque), dans le rôle principal, demeure un pseudo énigme pendant tout le film et il donne des airs d'antihéros à son personnage, alors que Lee Marvin, qui interprète à merveille Bill Masters, se veut une fripouille sanguinaire qui n'a pas peur de dire ce qu'il pense et de solutionner ses problèmes de façon définitive. Gail Russell incarne également avec conviction le seul rôle féminin du film, celui d'Annie, qui sort heureusement du moule de la femme qui ne peut rien faire sans un homme. D'ailleurs, la comédienne en était à un premier rôle en cinq ans, ayant été reléguée aux oubliettes par la compagnie Paramount à cause d'un sérieux problème d'alcool. Elle fut retrouvée morte dans son appartement en 1961 et il fut déterminé que la cause du décès était attribuée à une trop forte consommation d'alcool. Elle n'avait que 36 ans! Budd Boetticher se bâtira une solide réputation de réalisateur suite à ce film et son très grand talent de raconteur d'histoire sera finalement reconnu. Le cinéaste s'appliquera tout au long de sa carrière à faire ressortir les différentes nuances du machisme, élément fondamental de la fierté masculine. Au final, nous pouvons dire que "Seven Men from Now" est un western rempli d'action qui réside sur plusieurs niveaux d'intrigues, impliquant des personnages nuancés et arrosés de dialogues intelligents.

Le transfert vidéo est de qualité acceptable selon les normes du moment. Les couleurs apparaissent passablement fades, ce qui est probablement dû à la technologie de l'époque, car ce film fut tourné en "Warnercolor", piètre dérivé de la technologie "Technicolor". Quelques impuretés se glissent également dans l'image tout au long du film. L'essentiel de la splendide cinématographie de William Clothier est tout de même bien préservé à travers ce transfert. Le volet audio propose la trame originale de format mono et malgré la limitation de cette technologie, nous avons droit à une piste relativement dynamique offrant des dialogues perceptibles et elle est exempte de bruits de fond.

Comme pour tous les films offerts sous la bannière BATJAC, celui-ci respecte le concept orchestré autour des menus et des suppléments. Une trame de commentaires récitée par l'historien Jim Kitses, auteur du livre Horizons West: Directing the Western from John Ford to Clint Eastwood se veut une rhétorique riche en information, mais elle est présentée telle une longue litanie rendant son écoute passablement pénible. Une revuette d'une cinquantaine de minutes nous présente le cinéaste. Intitulée "Budd Boetticher - An American Original", c'est à travers sept segments que l'on nous parle de sa carrière et de l'influence qu'il a eue sur les générations suivantes et le tout est commenté par quelques grosses pointures d'Hollywood, dont Clint Eastwood et Quentin Tarentino. Étant donné que le cinéaste ne tourna pas beaucoup de films pour Paramount ou Batjac Productions, nous avons seulement droit à une partie de son œuvre, et cet impair enlève un certain lustre à ce documentaire tout de même très intéressant. "The John Wayne Stock Company: Gail Russell" se veut un hommage que l'on rend à cette comédienne qui nous a quitté à un très jeune âge. "Lone Pine" est un court documentaire nous parlant de cet endroit situé en Californie et qui a servi de décors naturels pour le tournage d'innombrables westerns. La bande-annonce du film et une galerie de photos complètent la section des suppléments.

"Seven Men From Now" est un film relativement important dans l'histoire des westerns américains et le premier partenariat fait entre Budd Boetticher et Randolph Scott. Heureusement, que cette œuvre voit finalement le jour sur support DVD, dans une très belle édition alliant qualité et surtout quantité de par sa très généreuse section de suppléments. Difficile de trouver mieux, surtout quand on considère son prix avoisinant les 10$.


Cotes

Film8
Présentation6
Suppléments8
Vidéo7
Audio6