Arrowhead
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Charles Marquis Warren
Année: 1953
Classification: G
Durée: 105 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Daniel Cyr
18 novembre 2004

"Arrowhead" est un western très ordinaire avec une équipe d'artisans extraordinaires, et ce, à commencer par les acteurs de cette aventure... Tout d'abord Charlton Heston, qui était presque à ses débuts au grand écran. Cet acteur qui a toujours été l'emblème charismatique de l'Amérique blanche et grand défenseur des traditions et de l'american way of life, interprète ici le chef éclaireur Ed Bannon qui travaille pour l'armée des États-Unis et plus précisément pour la cavalerie stationnée au Fort Clark au Texas.

Il poursuivra un rebelle apache du nom de Toriano, joué par le très talentueux Jack Palance. Ce dernier interprète admirablement bien son personnage, il joue avec beaucoup d'intensité et vole même la vedette à un Charlton Heston mal à l'aise et froid.

Mais celui qui se tire le mieux d'affaire dans cette galère est sans contre dit le comédien Brian Keith personnifiant le rôle du capitaine Bill North. Keith, en est à son premier grand rôle au cinéma. Nous voyons au fond des yeux de ce comédien un mélange d'intelligence et de mélancolie qui font de lui un acteur bien plus nuancé dans son jeu que les autres. Il faut dire que Brian Keith fait partie de ces quelques acteurs qui ont solidement marqué les seconds rôles au cinéma.

Le western offre un décor splendide, en perpétuel changement et aux aspects inattendus. Le désert, les roches escarpées, les profonds canyons, etc. "Arrowhead" n'échappe pas à cette tradition du western américain. Malheureusement, le réalisateur Charles Marquis Warren n'a jamais eu le talent d'un John Ford ou d'un Howard Hawks pour mener à bien un projet cinématographique potable. Charles Marquis Warren qui créa au milieu des années cinquante deux grandes séries westerns du petit écran Gunsmoke et Rawhide fut un bon réalisateur de télévision, mais sans plus. Le scénario de ce western qu'il a écrit en collaboration avec W.R. Burnett cache également un côté sombre et raciste de l'Ouest américain où l'homme blanc a tous les droits et les Indiens aucun. D'ailleurs, il faudra véritablement attendre les années soixante et soixante-dix avant de voir des histoires plus sympathiques à la cause amérindienne tels, Cheyenne Autumn, A Man Called Horse, Little Big Man et Soldier Blue.

L'aboutissement de "Arrowhead" est prévisible... l'homme blanc doit absolument triompher sur le méchant indien. Lorsque Charlton Heston et Jack Palance se confrontent à la toute fin nous connaissons déjà le verdict et qui en sortira vainqueur. Je dois vous avouer que j'ai rarement été témoin d'un combat aussi mal chorégraphié, les deux hommes ont plutôt l'air de danser et de sautiller que de se battre.

Une fois de plus, la qualité de l'image est douteuse, on a réalisé le transfert à partir d'un interpositif de qualité médiocre où les taches et les égratignures sur la pellicule sont plus qu'apparentes. Les couleurs sont saturées et manquent de stabilité. La palette de couleurs est chaude et elle déborde notamment vers le rouge. Vous constaterez aussi une surdéfinition des contours. Les noirs manquent de force et d'intensité. Nous ne pouvons que regretter que plus de moyens n'aient été engagés dans la restauration de ce film.

La bande sonore anglaise est d'une dynamique un peu faible. Les effets sonores comme les coups de feu par exemple manquent littéralement d'amplitude. Heureusement, les dialogues restent en tout temps intelligibles et bien définis.

Il n'y a de plus aucun supplément, même pas une petite bande-annonce à regarder. Compte tenu du rapport qualité-prix, cette édition DVD me paraît décevante et ne mérite pas que l'on s'y attarde plus longuement... un film à éviter!


Cotes

Film4
Menu1
Suppléments-
Vidéo3
Audio5