Bad Girls
Extended Cut
20th Century Fox

Réalisateur: Jonathan Kaplan
Année: 1994
Classification: 14A
Durée: 100 minutes
Ratio: 1.85:1 / 1.33:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Espagnol (DDST), Français (DDST)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-10)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Daniel Cyr
13 février 2005

En 1994, le réalisateur Jonathan Kaplan conçoit un western original intitulé "Bad Girls", mettant en vedette un quatuor féminin formé par Madeleine Stowe, Drew Barymore, Andy McDowell et Mary Stuart Materson, toutes crédibles et attachantes. Le film débuta avec la réalisatrice Tamra Davis qui fut remerciée de ses services après seulement deux semaines de tournage. Par la suite, Jonathan Kaplan reprit les rênes de cette production en jetant aux poubelles tout le travail de Tamra Davis, soit plusieurs mètres de pellicules, le scénario original, afin de repartir sur de nouvelles bases. Le récit de cette aventure se résume ainsi...

En 1891 dans le saloon-bordel d'Echo City au Colorado, Anita Crown (Mary Stuart Masterson), une prostituée, est violentée par un client, car elle refuse de lui donner un baiser. Son amie Cody Zamora (Madeleine Stowe) tue l'homme d'une balle en plein cœur. En conséquence de son geste, elle est condamnée à être pendue haut et court par la ligue bien pensante de la ville. Toutefois, elle est sauvée in extremis par son amie Anita et deux autres consœurs, Eileen Spenser (Andie McDowell) et Lilly Laronette (Drew Barrymore). Les quatre femmes s'enfuient, poursuivies par deux agents du Pinkerton. Elles se rendent à Agua Dulce, au Texas, où Cody possède une importante somme d'argent. Mais, au moment de la retirer, Kid Jarrett (James Russo), son ancien amant, vient dévaliser la banque...

Voir des belles de l'Ouest jouer au revolver comme des hommes était a priori intéressant, mais Kaplan n'a pas réussi à donner réellement une âme à ses héroïnes qui passent leur temps à récupérer une des leurs qui va être pendue, qui est en prison, qui s'est fait prendre par des desperados. Il aurait été sûrement plus intéressant de mieux connaître ces filles aux mœurs légères, en allant fouiller leur passé. Cependant, il y a un point de positif à ce western où habituellement l'homme domine en seigneur et où la femme fait acte de présence pour cuisiner et pleurer lorsque la mort frappe. Dans "Bad Girls", les quatre femmes règnent en maîtresses, dégainent plus vite que leur ombre, et ne laissent que bien peu de place aux hommes.

Comme c'est souvent le cas dans des longs-métrages très quelconques, le seul véritable intérêt réside dans la musique de Jerry Goldsmith. Utilisant un thème principal plutôt joli et gracieux, représentant l'amitié qui unit les quatre femmes, réutilisé dans plusieurs pièces avec un côté de chevauchée héroïque. Jerry Goldsmith souligne toujours le ton western du film avec la présence de quelques parties de guitare, un peu de synthétiseur... presque invisible, plusieurs rythmes de tambourin utilisé surtout dans les scènes de chevauchée. Goldsmith garde toujours un ton plus ou moins doux et lyrique dans le film. Il décrit à la perfection des ambiances d'action pour les scènes de fusillade ou de chevauchée en utilisant cuivres et percussions.

Présentée dans son format original d'après un transfert anamorphique, l'image de "Bad Girls" est excellente. Les couleurs sont saturées et justement contrastées, les noirs sont très profonds sans jamais bloquer. La définition est délectable malgré que de temps à autre, la teinte de peau du visage devienne anormalement rougeâtre.

La bande-son Dolby Digital 5.1 (anglaise) affiche de belles qualités. Ce mixage est de tout premier ordre. La dynamique y est véritablement époustouflante. La musique est superbement intégrée à l'environnement et d'une puissance tout à fait adéquate. Les dialogues sont naturels et toujours intelligibles. Il est toutefois malheureux de constater que la bande-son française et espagnole n'a pas reçu le même traitement.

Le côté le plus décevant de ce DVD est de ne retrouver que deux bandes-annonces du film en supplément. Hormis ce maigre additif, ce film est tout de même intéressant, et ce, malgré une réalisation conformiste tirée d'un scénario mal ficelé. Bref, un western moyen qui vaut tout de même la peine d'être regardé.


Cotes

Film5
Menu2
Suppléments2
Vidéo5
Audio6