Butch Cassidy and the Sundance Kid
Ultimate Collector's Edition
20th Century Fox

Réalisateur: George Roy Hill
Année: 1969
Classification: PG
Durée: 110 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (Mono), Français (Mono), Espagnol (mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Daniel Cyr
26 juin 2006

Depuis les débuts du cinéma, les cinéphiles états-uniens ont toujours été émerveillés par les exploits des brigands et autres mauvais garçons de tout acabit qui faisaient fi des lois, de l'ordre et de la justice. Les Bonnie et Clyde, Dillinger, Billy le Kid et Jessie James ont tous redorés leurs blasons auprès du public lorsque des scénaristes et metteurs en scènes ont décidé d'étaler leurs carrières d'assassins sur pellicule. En 1968, le scénariste William Goldman et le cinéaste George Roy Hill décident de mettre en chantier la destinée criminelle de deux dangereux bandits de l'Ouest américain, Robert Leroy Parker et Harry Longabaugh, mieux connus sous le pseudonyme de Butch Cassidy et le Sundance Kid. Au fait, c'était la deuxième fois que l'on personnifiait au cinéma Butch Cassidy et le Sundance Kid puisque nous pouvons voir nos deux voleurs pour la première fois dans le film de 1956 du réalisateur Sam Newfield, The Three Outlaws où ils étaient représentés respectivement par les comédiens Neville Brand et Alan Hale jr.

Le récit de ces deux aventuriers débute un 24 juin 1889 dans la petite municipalité de Telluride dans l'État du Colorado, où nos deux lascars cambriolent leur première banque et dérobent la somme fabuleuse de dix mille dollars. Ils décident de former un gang qui aura pour nom The Hole In The Wall Gang, que l'on peut traduire en français par Le gang du trou dans le mur, où William Carver, Ben Kilpatrick, George Curry et les frères Logan viennent les rejoindre. Les gens apprécient les exploits de Butch Cassidy et de son gang et les surnomment La Horde Sauvage (The Wild Bunch). L'expression est bientôt reprise dans les journaux locaux: Cassidy, Logan et les autres l'adoptent avec fierté. Les attaques de banques et de trains continuent, avec plus ou moins de succès. Plus tard, Sundance Kid part pour l'Argentine avec Etta Place, une très jolie femme qu'il a trouvée dans une maison close de Fort Worth. En 1901, Butch Cassidy rejoint Harry Longabaugh et sa femme à Buenos Aires. En 1906, Butch Cassidy et le Sundance Kid se retrouvent en Bolivie!

Etta Place n'en peut plus de vivre cette vie de hors-la-loi et retourne aux États-Unis. Deux ans plus tard, nos deux célèbres cambrioleurs trouvent la mort près de la petite ville de Tupiza lors d'une fuite ratée. L'histoire raconte que nos deux compères blessés gravement et cernés par les forces de l'ordre n'ayant plus d'issue de secours, Butch Cassidy aurait alors achevé son ami d'une balle dans le front et aurait par la suite retourné son revolver contre lui. Une fin qui diffère de celle du film de George Roy Hill où nos deux gringos immortalisés par les acteurs Paul Newman et Robert Redford meurent avec bravoure en chargeant, revolver à la main, des centaines de soldats boliviens.

En 1970, la production cinématographique "Butch Cassidy and the Sundance Kid" sera couronné par trois Oscars, soit la meilleure photographie à Conrad L. Hall, la meilleure musique... oeuvre du compositeur Burt Bacharach et la meilleure chanson "Raindrops Keep Fallin' On My Head" de Burt Bacharach et Hal David. La scène très vidéoclip de la bicyclette où l'on entend une chanson style sixties donne un ton très avant-gardiste à ce western hors du commun. D'ailleurs, les pitreries de l'excellent acteur Paul Newman sur le vélo attirent indéniablement le rire. L'originalité du scénario et du dialogue procurent au duo Newman-Redford beaucoup de légèreté et de fraîcheur à leur jeu. L'action parfois cruelle et même sanglante ne manque pas non plus dans cette chevauchée fantastique.

Du côté des suppléments, vous trouverez une mine d'or d'informations au sujet de ce western devenu mythique au fil du temps. Vous pourrez entendre les passionnants commentaires audio de George Roy Hill, Hal David, Robert Crawford, William Goldman et Conrad Hall. Des documentaires palpitants et des plus intéressants tels "All of What Follows is True: The Making of Butch Cassidy and the Sundance Kid", "The Wild Bunch: The True Tale of Butch & Sundance", "Butch Cassidy and the Sundance Kid: Outlaws Out of Time" et "The Making of Butch Cassidy and the Sundance Kid". Vous y découvrirez entre autres que le rôle de Butch Cassidy devait être joué par l'acteur Jack Lemmon mais qu'il a dû refuser puisqu'il était déjà occupé par le film "The Odd Couple". Également, vous apprendrez que Steve McQueen qui devait personnifier le personnage Sundance Kid, désira avoir son nom devant celui de Paul Newman, qui était la véritable vedette du film; son caprice de star lui fut refusé et il abandonna le projet. Que Marlon Brando fut approché mais déclina l'offre, trop ébranlé par l'assassinat de son ami le pasteur Martin Luther King, le célèbre défenseur des droits civiques des noirs américains. Que l'on a dû changer le nom du gang "The Wild Bunch" pour "The Hole In The Wall Gang" puisqu'un film de Sam Peckinpah ayant pour titre principal The Wild Bunch était en cours de tournage cette année là. Vous apprendrez également les vrais faits historiques entourant la vie et la mort de ces deux pistoléros américains et la vision embellie du scénariste et du réalisateur pour le film. Et pour compléter formidablement cette annexe, vous regarderez avec beaucoup de plaisir des bandes-annonces, des notes de productions et des entrevues passionnantes, datant de 1994, sur les principaux artisans de ce film et l'effet qu'il a pu avoir sur la carrière de chacun.

Le son monophonique en français est tout à fait acceptable. Toutefois, il n'a pas évidemment toute la richesse et la finesse de la piste stéréophonique anglaise. Les dialogues sont naturels et toujours intelligibles. L'image en format panoramique est superbe pour un film datant de 1969. L'interpositif est presque sans parasite. De façon générale les détails sont assez bien rendus. Le rendu des couleurs est excellent. Les couleurs sont riches et naturelles. Les teintes de peaux sont naturelles. Les contrastes correctement gérés et le niveau des noirs parfaitement ajusté nous offrent des dégradés fluides et bien détaillés.

"Butch Cassidy and the Sundance Kid: The Ultimate Collector's Edition" est la version définitive sur DVD de l'un des plus grands films westerns du septième art. Tourné en pleine période de la guerre du Viêt-Nam, le film de George Roy Hill est un western où l'on mélange drame, comédie et où l'on présente admirablement l'amitié entre deux êtres qui est ici plus forte que tout ce qui peut exister au monde. Tout amateur de westerns saura apprécier ce film pour son originalité imprégnée d'humour, de romantisme et d'amitié plutôt que dans l'action, bien que l'action y joue un rôle culminant tout au long des 110 que dure ce grand classique du cinéma. Un film à voir absolument!


Cotes

Film9
Présentation7
Suppléments10
Vidéo9
Audio9